Une personne âgée poursuivie pour avoir embrassé un prêcheur homophobe

Par  |  Aucun commentaire

Gay Pride Salisbury

À coup sûr, Joan Parker ne doit pas en revenir. Le 25 juin dernier, dans la ville de Salisbury, la jeune femme participait, avec quelque 2.000 autres personnes, aux célébrations GLBT dans les artères de cette cité de Caroline du Nord. Voyant un prédicateur extrémiste protester violemment contre cet événement gai, cette dame de 74 ans a décidé d’agir… ce qui lui vaudra de passer devant le tribunal le 12 septembre prochain.

Baiser sur la joue ou sur la bouche ?

« Il agitait ses bras et avait une Bible à la main [criant] sodomite et vous irez en enfer. J’ai pensé qu’il avait besoin d’un câlin. Donc je lui en ai donné un. Je voulais lui montrer qu’on l’aimait, même s’il est de l’autre côté de la barrière », a expliqué Joan Parker à la presse américaine.

Sauf que l’homme accuserait celle-ci d’avoir essayé de l’embrasser sur la bouche. « C’est un sacré menteur. Je pense l’avoir embrassé sur la joue », dit, de son côté Joan Parker.

James Edward Belcher, qui faisait partie des 200 personnes venues protester contre la marche, affirme de son côté que le geste de la personne âgée était « une des nombreuses tentatives pour faire taire la prédication pour ceux qui ont besoin d’être sauvés car ils ont un style de mort qu’ils appellent un style de vie ».

Ci-dessous un exemple des actions des homophobes, samedi 25 juin, à Salisbury:

Crédits photo: lumierefl.