À toi, pour toujours, ta Marie-Lou au TNM : Tremblay éternel

Par  |  Aucun commentaire

À toi pour toujours ta Marie-Lou

Alors que le Théâtre du Nouveau-Monde a dû affronter une forte polémique concernant la possible présence de Bertrand Cantat dans sa programmation de 2012, on en aurait presque oublié que l’un des temples du théâtre québécois célèbre au mois de mai les 40 ans de l’une des plus belles pièces de Michel Tremblay, À toi, pour toujours, ta Marie-Lou,

Dans les années 60, un couple de prolétaires montréalais (Léopold et Marie-Lou) se déchire, alors que leurs deux filles (Carmen et Manon) les espionne depuis leur chambre à coucher. Dix ans plus tard, ces dernières se remémorent cette ultime dispute à l’issue dramatique et dont Carmen a tiré la force pour fuir ce désastre familial. Manon, elle, est restée dans cet appartement, préférant le deuil à la vie, la religion au plaisir.

Acteurs convaincants

Ces deux confrontations, malgré une décennie d’écart, se répondent et se nourrissent et frappent le spectateur. Le texte de Michel Tremblay, aussi beau que desespérant, reste totalement d’actualité quant à l’impossibilité de communiquer entre les gens et la médiocrité humaine. Il est porté par quatre acteurs solides et convaincants.

On regrettera seulement une mise en scène certes originale (les parents errant dans un purgatoire aquatique, les enfants perchés sur un appartement transformé en épave sur le point de sombrer ou d’émerger selon le point de vue) mais inachevée, n’apportant pas vraiment un plus à une pièce qui se suffit à elle-même.

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou
Au Théâtre du Nouveau-Monde
Du 3 au 28 mai (supplémentaires les 1er et 2 juin)
Avec Denis Bernard, Eveline Gélinas, Marie Michaud et Dominique Quesnel
Mise en scène de Gill Champagne
Plus d’informations sur le site du TNM.

Photos: TNM.