La nouvelle sensation hip-hop Tyler the Creator accusée d’homophobie

Par  |  Aucun commentaire

Tyler the Creator GLAAD Tegan Sara

L’histoire est plus ou moins nouvelle. Il y a longtemps que l’industrie musicale promeut son lot d’artistes aux propos controversés, voire offensants pour une ou l’autre communauté. Dans sa lettre ouverte intitulée A Call For Change (Appel au changement), Sara Quin le reconnaît d’ailleurs elle-même : « Je ne suis pas naïve, tout genre musical entraine sa part de controverse ». Mais la particularité de la polémique qui entoure actuellement Tyler the Creator repose toutefois sur deux aspects bien spécifiques.

D’abord, la fréquence, la démesure et la violence avec laquelle Tyler tient des propos homophobes et misogynes. Ceux-ci vont de références au sexe sans préservatif jusqu’aux fantasmes de meurtres et de viols, en passant bien sûr par le manque de respect et les insultes pour tout ce qui touche l’homosexualité de manière générale ou spécifique. (cliquez ici pour les paroles et les explications. En anglais seulement).

 

Frilosité de l’industrie musicale et des médias ?

Il y a ensuite la popularité grandissante que ce jeune rappeur obtient malgré tout, ce que Sara Quin déplore précisément alors qu’elle croit que l’industries musicale et les médias sont effrayés à l’idée de s’élever contre Tyler, en raison des contrecoups que cela pourrait entrainer à l’égard de leur propre popularité. « Qui se bat pour les femmes et les gais aujourd’hui ? », argumente-elle, avançant que ces luttes paraissent totalement dépassées dans le monde du rock indépendant.

Le 15 mai, soit deux jours après la publication de la lettre ouverte de la chanteuse canadienne, Tyler the Creator a pris le soin de répliquer via son Twitter personnel en ces termes tout à fait prévisibles: « Si jamais Tegan and Sara ont besoin d’une queue bien dure, faites-le moi savoir ». Heureusement, la réponse du rappeur n’a été retweetée que par six ou sept usagers.

Ce n’est que le 18 mai que la GLAAD, organisation américaine dont la mission prévoit entre autre «l’empowerment» de la communauté LGBT via un visibilité médiatique positive, a réagi publiquement aux propos de Tyler et à la prise de position de Quin, jugeant la défense du rappeur inexcusable. En effet, pour justifier ses abus de langage et ses propos offensant, Tyler a invoqué son jeune âge et le fait « que les gens prennent trop au sérieux ce genre de truc ». Ce à quoi la GLAAD a rétorqué que « l’utilisation d’un langage haineux est inacceptable, et ce, peu importe le contexte ».

Crédits photo: Mehan.