Benoît XVI accueilli par un kiss-in et des manifestations

Par  |  Aucun commentaire

Kisss-in Barcelone

Plus tard dans la matinée, alors que Benoit XVI récitait l’angélus sous la façade de la cathédrale Sagrada Familia, environ 2,000 personnes, en grande majorité des jeunes mobilisés par le syndicat anarchiste CNT et autres organisations anticapitalistes ont manifesté contre sa présence en scandant ‘Ni Pape, ni hosties’ et ‘Je ne t’attends pas’. Les manifestants ont lu une déclaration dénonçant la position de l’Église catholique romaine sur le mariage homosexuel, l’avortement et le rôle de la femme.
Benoit XVI a amorcé son voyage en Espagne en dénonçant le ‘laïcisme agressif’ Dans ce pays et a prôné la ‘rechristianisation de l’Espagne’. Il faisait référence aux lois adoptées depuis 2005 par le Parti socialiste au pouvoir qui a autorisé le mariage gai et lesbien, ainsi que l’avortement. Le gouvernement Zapatero a fait de ce pays officiellement à 73% catholique, mais où la pratique religieuse est en chute libre depuis la fin du franquisme avec à peine 15 % de pratiquants, un leader européen en matière de droits des gais et lesbiennes. En consacrant la célèbre cathédrale inachevée de Gaudi, le pape Ratzinger en a profité pour revenir à la charge contre le mariage gai et l’avortement.
Jeudi 4 novembre à l’arrivée du pape en Espagne, plus de 3.000 personnes ont manifesté à Barcelone sur la place de Sant Jaume à l’appel d’une soixantaine d’organisations laïques, de gauche, féministes, gaies et lesbiennes, réunies autour d’une plateforme défendant la laïcité de l’État et dénonçant le financement public de cette visite papale.
Crédits photo : AFP