Bash : la mince ligne de la haine

Par  |  Aucun commentaire

bash Montréal Frédéric Moreau Hôtel Zéro

Bash fait partie de l’œuvre prolifique auteur, réalisateur et producteur américain Neil LaBute, fréquemment joué à Broadway. Inspirée par trois tragédies grecques, Bash offre au spectateur le constat d’une humanité violente et néfaste.

En revisitant de Médée, d’Iphigénie et des Bacchantes, Neil LaBute plonge dans les tréfonds sombres de l’âme humaine, nous rappelant que nul n’est à l’abri de sa propre violence. « On est amené à comprendre le cheminement qui pousse ces personnages à des actes aussi répressibles. On est forcé de se rappeler que tout le monde peut-être sujet à cette perte de contrôle suite à des refoulements de l’enfance, aux influences la religion ou aux pressions sociales », explique Frédéric Moreau.

Un an après Le dindon

Le troisième récit, inspiré des Bacchantes, raconte l’histoire d’un couple mormon qui se retrouve au cœur d’une affaire de violence homophobe. « Ce couple BCBG à la réputation impeccable va peu à peu exprimer une répugnance viscérale pour l’homosexualité qui viole les principes de sa religion », détaille le metteur en scène. Cette haine mènera au meurtre d’un jeune gai qui éveille à la fois fascination et dégout chez l’homme du couple.

Le spectacle se distingue par sa forme déambulatoire. Le spectateur est invité à joindre le début de la représentation à 21h30 à L’Hôtel Zéro, au 1 boulevard René Levesque Est, et se déplacera dans les environs au gré des histoires.

Ce n’est pas la première fois que le metteur en scène aborde un sujet lié à l’homosexualité dans son travail. À l’été 2011, il avait offert la pièce Le dindon, pièce du dramaturge français George Feydeau, adaptée à la sauce gaie. Tous les personnages de cette pièce de boulevard classique devenaient des hommes, décrivant ainsi une réalité homosexuelle contemporaine étonnamment lucide.

Pour réserver votre place pour Bash : (514) 564.7479 ou theatreneotrique@gmail.com.