Une Québec osée et sensuelle en fin de semaine

Par  |  Aucun commentaire

Salon de la séduction Québec gay gais

Frank Mondose, le directeur et porte-parole du salon pour la région du Québec l’assure : « il s’agit de promouvoir l’amour, la sexualité, de mettre en avant-plan les nouvelles tendances, de divertir et d’éduquer. On s’éloigne considérablement du bas de gamme. » La programmation de cette année, caractérisée par la variété et l’élégance des exposants, semble en effet étoffée à souhait. Des séminaires en tous genres (de « comment marcher avec des talons hauts » jusqu’à « apprécier le sexe anal »), des spectacles de qualité relevée, des produits présentés par de nombreux collaborateurs, entre autres, promettent donc d’attirer une affluence nombreuse dans la Vieille-Capitale.

Pour Frank Mondose d’ailleurs, pas question d’abandonner Québec : la ville offre une foule des plus chaleureuses et enthousiastes, ainsi qu’un des marchés les plus ouverts d’esprit, concurrençant par le fait même la métropole montréalaise. Comparant Sexy et Compagnie à Agent Provocateur de New York, l’homme ne tarit pas d’éloges envers les spectateurs de la capitale nationale : « La vision très élargie des gens d’ici combinée à la qualité des boutiques érotiques qu’on y trouve donne à Montréal un bon défi. C’est le plus haut de gamme que j’ai vu de ma vie. »

Chaude programmation 

Espérant attirer 10.000 personnes, l’organisation compte sur la variété des exposants et des séminaires, mais également beaucoup sur le volet spectacle, mis en avant-plan par la présence de la reine en titre (titre remporté à Vegas) du burlesque au niveau international, la sublime Roxi D’Lite. Disponible afin de rencontrer les gens, de discuter, de signer des autographes, la Miss Exotic World 2010 démontrera son savoir-faire lors de présentations envoûtantes. Bien sûr, le populaire défilé de mode de lingerie et les Canadian men (danseurs) sont de retour pour émoustiller une bonne partie du public. On compte même sur un hypnotiste de renom pour démystifier le sexe au niveau de la pensée. Enfin, pour les plus « avancés », on propose les donjons, un lieu où le fétichisme et le côté kinky de la sexualité sont à l’honneur, sans toutefois tomber dans le grossier, ou le vulgaire.

Bien que le Salon regorge de couples, on vise une clientèle très vaste dans le but de s’éduquer et de s’exciter en donnant une touche tantôt rigolote, tantôt sensuelle, à la sexualité. Frank Mondose le souligne : « Les gens ont des fois peur, des fois honte, de se pointer dans une boutique de lingerie. Ici, entouré de milliers d’autres gens, on profite de l’occasion pour échanger et taire les tabous. » Prix, heures d’ouverture, programmation et autres sont disponible au www.amouretseduction.com.

Crédit photo : quebecfr.everythingtodowithsex.com/default.asp.