Les trans pourront participer à Miss Univers

Par  |  Aucun commentaire

Miss Univers trans GLAAD

Belle victoire pour les femmes trans. Celles-ci seront toutes autorisées à participer au concours Miss Univers à partir de l’année prochaine. Auparavant, il fallait être obligatoirement née avec un sexe féminin pour espérer bénéficier d’un tel « droit ». La décision a été prise par l’organisation de la compétition, qui siège à New York et dont le milliardaire Donald Trump est le propriétaire.

Selon Paula Shugart, présidente de Miss Univers, la décision fait suite à des « discussions avec l’organisation [de défense des droits des GLBT] Glaad ». « Depuis longtemps nous sommes pour l’égalité de toutes les femmes et nous avons pris ça très au sérieux », a-t-elle déclaré.

Trois semaines de rebondissements

L’association GLBT américaine se réjouit de cette autorisation : « Nous apprécions que [Donald Trump] et son équipe aient répondu à nos demandes de manière rapide et appropriée, a expliqué Herndon Graddick, porte-parole de GLAAD. L’organisation de Miss Univers fait désormais partie de ces institutions qui se sont levées contre la discrimination à l’encontre des personne trans ».

Autre personne sans doute satisfaite de cette évolution : Jenna Talackova. Fin mars, la jeune femme de 23 ans avait été dans un premier temps exclue du concours canadien de Miss Univers parce que née homme. Devant le tollé créé par la nouvelle, elle avait été réintégrée la semaine dernière. La compétition aura lieu le 19 mai prochain à Toronto. La date du concours général n’est pas encore connue.

Crédit photo : Rafael Amado Deras.