L’Église fait (encore) pression contre le mariage gai

Par  |  Aucun commentaire

Benoît XVI Église mariage gai

« L’exemple » est venu d’en haut. Le 9 mars, Benoît XVI, recevant une délégation d’évêques américains, s’en est implicitement pris au mariage gai. Évoquant « la crise contemporaine du mariage et de la famille », il s’est dit au courant que « des courants politiques et culturels puissants cherchent à modifier la définition légale du mariage ».

Dans les jours suivants, les religieux catholiques du Royaume-Uni ont pris le relais du Vatican. Une lettre contre le mariage gai, signée par l’une des plus hautes autorités du pays, a été lue dans quelque 2.500 églises lors de la messe. L’archevêque Vincent Nichols, chef de l’église en Angleterre et au Pays de Galles, demande ainsi aux croyants de « faire tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que la vraie signification du mariage ne soit pas perdue pour les générations futures ».

Le mariage gai se trouve au cœur des discussions ces derniers mois au Royaume-Uni. Le premier ministre conservateur, David Cameron, se dit en effet favorable à sa légalisation d’ici 2015, création des dissensions à l’intérieur même de son parti politique. Une courte majorité (45% contre 36%) de la population partage l’avis du chef du gouvernement.

Crédit photo : Ammar Abd Rabbo.