FrancoQueer : La voix LGBT de l’Ontario francophone

Par  |  Aucun commentaire
Franco QueerAvec plus d’un demi-million d’habitants, la communauté francophone de l’Ontario est la deuxième plus nombreuse en Amérique du Nord. Pour ces Ontariens, Toronto ne constitue pas l’unique pôle d’attraction, contrairement à ce qui se passe avec la population anglophone, puisqu’Ottawa et Sudbury rivalisent avec elle.  Cependant, la situation change rapidement, principalement à cause de l’immigration.
Avec environ 100 000 personnes, la francophonie torontoise se démarque par sa diversité. Elle est divisée en trois groupes presque égaux numériquement : les Franco-Ontariens de souche, les Québécois d’origine et les immigrants, principalement venus d’Afrique. Et on trouve sans doute parmi eux une proportion de LGBT équivalant à celle des autres métropoles d’Occident. D’où la nécessité d’une représentation.
De belles réalisations
Fondé à Toronto en 2006, FrancoQueer, le premier organisme LGBT francophone de l’Ontario, s’est donné pour mandat de représenter les LGBT francophones ontariens afin de briser l’isolement, de contrer l’assimilation, de lutter contre l’homophobie et de faire connaître à la communauté franco-ontarienne les enjeux psychosociaux propres aux LGBT.
L’organisme a débuté modestement avec l’organisation d’un premier réveillon de Noël. Cette année-là, 75 gais, lesbiennes, bisexuelles, transgenres, transexuels/les et Queers ont célébré le temps des fêtes en français à Toronto. Ensuite, sans financement récurrent, FrancoQueer a réussi à mettre à son actif de nombreuses réalisations. Partenaire avec le milieu, l’association travaille depuis le début tant avec la communauté LGBT en général qu’avec d’autres groupes francophones.
Ainsi, FrancoQueer – qui, depuis un an, est également à Ottawa — participe à de nombreuses activités de recherche, dont Espace sain, Espace Positif, pour connaître la situation du logement et ses effets sur la santé des personnes vivant avec le VIH ; Séro-franco, pour faire connaître les besoins des francophones et des francophiles de la communauté ; et M-Track, un système d’enquêtes en vue de dégager les tendances chez les homosexuels de l’évolution du VIH, de l’hépatite virale (hépatite C), des infections transmissibles sexuellement (ITS) et des comportements à risque.
L’organisme a aussi organisé, en collaboration avec le Centre des femmes francophones, un symposium sur la violence verbale faite aux femmes. De plus, grâce au mentorat du Aids Committee de Toronto (ACT), il a obtenu la création du groupe Action Positive : VIH-Sida, seule entité unilingue francophone offrant des services aux personnes atteintes du VIH. Enfin, l’association a obtenu que la ville de Toronto rende bilingue la proclamation de la Fierté gaie.
Première campagne de prévention des ITS
Pour l’année qui vient, FrancoQueer a des projets plein les bras. L’organisme a lancé la première campagne de prévention des infections transmissibles sexuellement (ITS) grâce à une subvention de la ville de Toronto et de l’organisme fédéral Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC). La campagne s’intitule Tu capotes au Max et fait la tournée des écoles secondaires francophones de la région métropolitaine torontoise. Cette action a adopté une approche novatrice pour responsabiliser les adolescents dans leur relation amoureuse et sexuelle : on tient en ligne des forums de discussion sur l’amour, la sexualité et les ITS.
Avec l’appui du ministère québécois des Affaires intergouvernementales canadiennes, FrancoQueer a établi un partenariat avec GRIS-Montréal pour échanger des connaissances et pour mettre sur pied un programme de lutte contre l’homophobie en milieu scolaire francophone. Enfin, l’organisme mettra en place durant l’hiver un site web pour le projet Mémoire des aînés/es LGBT sur les francophones vivant à Toronto, afin de transmettre aux jeunes franco-ontariens leur héritage, leur histoire et les gains du mouvement.
Si vous passez par Toronto ou Ottawa, n’oubliez pas de mettre à votre agenda les fameux 5 @ 7 de FrancoQueer, l’Apéro. Vous trouverez les dates de leurs prochaines activités sur leur site — http://francoqueer.ca — ou sur Facebook.