Sida : réunion touchante et revendicatrice

Par  |  1 commentaire

vigie sida beaudry cocq-sida

Plus tôt dans la journée, les organismes de lutte contre le Sida avaient mené des actions de sensibilisation dans près de 20 stations du métro de Montréal. La plupart de ces organismes font désormais partie de la Table des Organismes Montréalais de lutte contre le Sida (TOMS), dont la création a été annoncée cette semaine. Cette vigile partageait l’objectif commun de cette Journée mondiale de lutte contre le Sida : zéro nouvelle infection, zéro discrimination, zéro décès lié au VIH/Sida. Elle s’est tenue au Parc de l’espoir, aux coins des rues Sainte-Catherine et Panet. Lieu de rassemblement commémoratif informel dès 1990, le Parc a officiellement été inauguré en 1996.

Parmi les personnes présentes se sont exprimées Roger LeClerc, ancien directeur exécutif de la COCQ-SIDA, Rodrigo Diaz Llamas et Gilbert Mallais, de l’ACCM ainsi que Robert Rousseau, Directeur général de REZO. Des lampions ont été distribués à chacune des personnes présentes afin, comme l’a rappelé Marc Leclerc, animateur du Portail-VIH et qui a conduit la vigile, de se souvenir des malades, de célébrer la vie et mettre de la lumière sur l’obscurité et avoir l’espoir que ça ne prendra pas une autre tranche de 30 ans pour découvrir au Sida ».

Ottawa ne répond pas

Seule prise de parole plus politique durant cette soirée de recueillement, l’intervention de Riyas Fadel. Le coordonateur de projets de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA) relevait que les organismes communautaires de lutte contre le VIH/sida étaient sans nouvelle du programme de financement du gouvernement fédéral, le Programme d’action communautaire de lutte contre le sida.

L’Agence de Santé publique du Canada avait pourtant annoncé que l’appel de dépôt de projets serait lancé avant la fin novembre. Les financements sont d’autant plus vitaux que les fonds actuels s’achèvent le 31 mars 2012 et il est fort possible que les organismes se retrouvent sans ressource à cette date. « Nous ne comprenons pas que le gouvernement agisse à la dernière minute dans un dossier que nous anticipons depuis deux ans » précisait Ken Monteith dans un communiqué de presse. La COCQ-SIDA demande donc la reconduction des financements actuels et le soutien aux groupes non-financés pour l’année 2012-2013.

Crédits photo: T.T.

1 Comment