Pérou : l’eau rendra-t-elle les hommes gais ?

Par  |  1 commentaire

Eau Pérou gay gai

Et la palme de la stupidité est attribuée à… José Benítez. Le maire de la petite ville de Huarmey, ville côtière du Pérou, au nord de la capitale Lima, n’a rien trouvé de mieux que d’affirmer que l’eau arrivant dans les robinets des habitants de sa municipalité pourrait les rendre homosexuels.

Cette idée pour le moins farfelue est venue à l’édile à cause d’un projet de raccordement d’eau potable. Celui-ci fera que Huarmey sera reliée à la zone où se situe la ville de Tabalosos. Cette dernière, selon une étrange légende urbaine, passe pour un endroit peuplé uniquement… de gais.

En cause : le strontium

Pour José Benítez, du coup, pas de doute : l’eau, dont certains disent qu’elle content un fort taux d’éléments chimiques comme le strontium et le manganèse, représente une menace pour les habitants. « Malheureusement, le strontium réduit les hormones mâles et si ça continue on risque de connaître le même sort qu’à Tabalosos ou d’autres villes où le nombre d’homosexuels est en augmentation », a-t-il ainsi conclu.

Cette eau représente néanmoins un vrai problème. Des scientifiques estiment en effet que le strontium est à l’origine de certains cancers.

Crédits photo: Joost J. Bakker IJmuiden.

1 Comment