Lancement de la chaire de recherche sur l’homophobie

Par  |  1 commentaire

Chaire homophobie Line CHamberland Jean Charest

La création de cette chaire s’inscrit dans les mesures du Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie 2011-2016, annoncé en mai dernier et auquel une enveloppe de 7,1 millions de dollars a été affectée. Le premier ministre Jean Charest, accompagné du ministre de la justice et procureur général, Jean-Marc Fournier, responsable de la lutte contre l’homophobie, a toutefois tenu à lui consacrer une conférence de presse spécifique. Parmi les personnes représentantes de la communauté LGBT et/ou universitaire se trouvaient Claude Corbo, recteur de l’UQAM, Steve Foster, PDG du Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) et Line Chamberland.

« Le Québec se démarque une fois de plus par son leadership et sa vision en matière d’ouverture aux minorités sexuelles. Nous pouvons être fiers de notre progrès. Notre situation est enviable dans le monde en termes d’inclusion », a soutenu M. Charest. Le Québec est en effet l’un des rares gouvernements à se munir d’une politique de lutte contre l’homophobie.

Cette chaire est la deuxième du genre en Amérique du Nord, la première au Canada et dans le monde francophone. Deux grandes thématiques seront prioritairement abordées dans le cadre des recherches de la chaire : les conséquences de l’homophobie sur la santé physique, mentale et sexuelle, ainsi que le phénomène d’exclusion sociale des minorités sexuelles, afin de dégager des solutions pour l’enrayer.

Pour plus d’informations: Page Facebook de la chaire

Crédits photo: Denis Bernier.

1 Comment