Monsieur Cuir Ottawa 2012 : « Nous cherchons un ambassadeur »

Par  |  Aucun commentaire

juge monsieur cuir 2012 ottawa

RG. Vous avez été Monsieur Cuir Ottawa 2010. Deux ans plus tard, vous êtes le juge en chef de la compétition. Est-ce une tradition ?

Mike Tattersall. En effet, la tradition exige que celui qui porte le titre de M. Cuir Ottawa soit le juge en chef de la compétition deux ans plus tard. Il ne peut l’être l’année suivante puisqu’à chaque compétition, celui qui vient de terminer son année à titre de M. Cuir Ottawa fait partie intégrante de la cérémonie. Il doit être présent à différents stades de la compétition, entre autres lors du couronnement de son successeur. Il serait donc trop occupé pour faire partie du jury.

RG. Quels sont les principaux critères sur lesquels porte votre jugement au cours de la compétition ?

M.T. Les participants sont évalués sur plusieurs aspects au courant des trois étapes de la compétition. Ils le sont bien sûr jugés par rapport à leurs compétences dans le domaine du fétichisme, mais aussi par rapport à leur personnalité. Généralement, ils devront démontrer un important degré d’intégrité et d’honnêteté dans tout ce qu’ils entreprendront. Nous cherchons un ambassadeur, le nouveau représentant de la communauté cuir. Évidemment, nous voulons quelqu’un qui sait de quoi il parle et qui est à l’aise de le faire devant un public. Le nouveau M. Cuir Ottawa devra s’assumer complètement dans ce qu’il fait. Et finalement, il devra savoir se démarquer par son originalité et son aisance sur scène lors de la compétition.

RG. Quelles sont les différentes étapes de la compétition ?

M.T. La première évaluation se tiendra le vendredi soir lors du souper Meet the meat.  Les juges évalueront l’interaction des participants avec des étrangers, leur aisance et ce qu’ils dégagent. Cette évaluation vaut 10% de la note finale. Le samedi matin, chacun des concurrents se retrouvera seul en présence des cinq juges dans le cadre d’une entrevue privée de 30 minutes. Les juges poseront plusieurs questions afin de bien cerner la personnalité et les goûts du participant. Les questions peuvent aller de « Quelles actions concrètes poseriez-vous pour aider la communauté ? » à « Quelle est votre pièce de cuir préférée et pourquoi ? ». Cette évaluation vaut 30% de la note finale. Et finalement, la troisième et principale partie du concours se déroule sur scène. À Ottawa, la compétition se distingue de plusieurs autres du même genre parce que nous avons intégré la présentation d’un fantasme BDSM. Chaque participant doit créer un scénario qu’il présente sur scène comme une pièce de théâtre. Durant cette présentation, nous analysons l’aisance du participant sur scène, sa façon de s’exprimer et de composer avec la nervosité.

RG. À quoi s’engage le gagnant de Monsieur Cuir Ottawa ?

M.T. Les tâches de M. Cuir Ottawa sont bien simples. Premièrement, le gagnant s’engage à faire partie de la parade de la fierté d’Ottawa, ainsi que celles de Montréal et de Toronto si c’est possible. Il doit agir à titre de représentant de la communauté cuir dans différents événements et contribuer à transmettre une idée positive de la compétition et de la communauté. Finalement, il se doit d’endosser les principes de sexualité saine et sécuritaire véhiculés par la communauté.

Crédits photo: Neil McKinnon.