Étude : ce que font les gais au lit… et ailleurs !

Par  |  1 commentaire

Pratiques sexuelles gais homosexuels

L’équipe de chercheurs américains a cherché à pallier le manque d’information scientifique médicale sur les activités sexuelles des gais et bisexuels ainsi que sur leur contexte. Mené sur un large échantillon de près de 25000 hommes, ce rapport met à bas un certain nombre d’idées reçues.

Ainsi, l’âge du premier rapport sexuel pour les gais n’intervient pas plus tôt que les hétérosexuels : 18 ans en moyenne pour la première fellation, presque 22 ans pour le premier rapport anal. Mais une donnée vient démentir les images véhiculées : la sodomie n’est pas l’alpha et l’oméga des rapports sexuels entre hommes.

Interrogées sur leur dernier rapport, les sondés affirment que la fellation est l’acte le plus pratiqué (73 %), devant la masturbation mutuelle (63%), surtout très loin devant la pénétration anale (35%). Les jeunes de 18 à 24 ans sont plus souvent passifs, les hommes de 30 à 39 ans plutôt actifs.

On apprend également qu’un rapport sexuel sur cinq n’a pas lieu dans une habitation. Un chiffre qui peut prêter à sourire et nourrir bien des fantasmes, mais derrière lequel se cache parfois une réalité moins amusante : obligés de se cacher de leurs parents ou de leurs colocataires, les plus jeunes sont les plus nombreux à découcher.

Mais plutôt que de vous assommer de chiffres, on ne peut que vous conseiller de jeter un coup d’œil sur l’infographie interactive, à la fois drôle et instructive, proposée par le site de rencontres américain Manhunt, partenaire de l’étude. En cliquant par exemple sur le diable en boîte, vous apprendrez – entre autres choses – quel genre de jouets les personnes interrogées utilisent le plus fréquemment.

Crédits photo: Jonfeinstein.

1 Comment