Image + nation : Weekend, une belle réussite

Par  |  Aucun commentaire

weekend Andrew Haigh Cinéma image+nation

Voilà une histoire qui en ferait rêver plus d’un. Dans un bar gai terne de Nottingham, Russell, homosexuel qui ne s’assume pas, croise Glen, gars bien plus militant et extraverti. La nuit de sexe se transforme en histoire d’amour. Problème : ils ne peuvent rester ensemble que 48 heures.

Andrew Haigh a ici voulu montrer la réalité des rapports homosexuels : « Les films à thématique GLBT que j’ai vus n’ont jamais parlé de la manière dont je perçois le fait d’être gais. C’est par cette chose fondamentale que j’ai voulu commencer », a-t-il expliqué au magazine Out. Ce dernier a donc préféré les rues de la triste ville de Nottingham comme toile de fond, plutôt que le volcan londonien.

Beauté et émotion

Au final, le réalisateur britannique a bel et bien réussi son pari. Certes, la progression narrative laisse parfois à désirer, tant on semble suivre minute par minute la rencontre brève de ces deux hommes. Mais ce même réalisme simple, magnifié par la beauté des deux acteurs, émeut tout autant.

Après une première projection, le 29 octobre, le film est de nouveau au programme du festival image + nation, cet après-midi à 17h, au au Theatre Hall Concordia (métro Guy Concordia).

Vous pouvez retrouver notre entrevue Andrew Haigh en cliquant ici.