KataKombes: un nouvel établissement sort de l’ombre

Par  |  Aucun commentaire

katakombes Sainte-Catherine Village gai gay Montréal

Me promenant la semaine dernière dans le Village, un ami me faisait remarquer l’architecture de l’ancienne station C, située aux coins Sainte-Catherine et Plessis, sans se douter ni de ce qu’il y avait à l’intérieur, ni de son histoire (mouvementée). Les moins de 30 ans (au moins) ignorent le plus souvent que le lieu a abrité l’un des clubs les plus mythiques du Village : le K.O.X, et en son sous-sol, les Katakombes.

Le propriétaire du Parking y ouvre au même endroit un nouveau bar portant le même nom et s’adressant à une clientèle d’hommes âgés entre 25 et 45 ans. Le lieu a été en grande partie rénové et modernisé. Le bar se veut chaleureux mais sans prétention, l’ambiance masculine ; il ne lui reste plus qu’à accueillir ses nouveaux clients. « Présentement il y a de la place pour un établissement comme ça dans le Village, pour un renouveau », estime Pascal Lefebvre.

Faire bouger une nouvelle clientèle

Ce dernier souhaite attirer une clientèle qui n’a pas ou plus l’habitude de sortir dans le Village, cherchant donc de nouveaux lieux pour se retrouver. Pourquoi alors a-t-il fallu attendre tant de temps pour qu’un établissement s’ouvre à cet endroit ? Pascal Lefebvre s’est intéressé au projet au début de l’année, avant de devoir patienter, le temps d’obtenir les autorisations nécessaires, et de voir  son idée acceptée par les autorités.

Le nouveau bar se veut aussi chaleureux qu’au temps du vaillant Katakombes. Pascal Lefebvre aura cherché à rendre hommage à son prédécesseur, mais il espère attirer une clientèle nouvelle, comme cela a été le cas lorsque les anciennes Katakombes ont ouvert leurs portes, il y a plus de 20 ans.

Retrouvera-t-on du coup les anciens décors ? En réalité, l’escalier en colimaçon façon donjon médiéval a disparu mais l’ambiance a été conservée quoique remise au goût du jour. En plus de la nouvelle piste de danse, des alcôves accueilleront  des toiles représentant de façon érotique des divinités de la mythologie grecque, dont le dieu de la fertilité, Priape. Les clients pourront s’amuser sur place avec des loteries vidéo, des machines à boules et des tables de billard, ou encore faire un tour par la section fétiche. De nombreux spéciaux seront proposés, dont le bock de bière à seulement 1$.

Katakombes Village Montréal gay gai

Black Knight, le 5 novembre

Le tout s’étend sur près de 3000 pieds carrés et peut accueillir aux alentours de 200 personnes. Tous les jours, des DJs viendront animer les soirées. Le bar devait ouvrir ses portes à partir aux environs du 21 octobre.

La soirée d’ouverture, Black Knight, a lieu le 5 novembre. Organisée par la boutique Fétiche Armada, où il y sera d’ailleurs possible d’acheter les billets en prévente pour 10$, le dress code est annoncé strict. Le reste du temps, Katakombes sera ouvert à tous et les événements spéciaux auront lieu à raison d’un tous les deux ou trois mois.

Le projet Katakombes ne concerne pour le moment que le sous-sol et Pascal Lefebvre dit avoir d’autres idées à l’étude, mais entretient le mystère sur le sujet. La curiosité, déjà attisée par l’ouverture de ce nouvel établissement prometteur, n’en sera que plus forte !