La stratégie réactionnaire du conservateur Tim Hudak n’a pas payé

Par  |  Aucun commentaire

Ontario Dalton McGuinty Tim Hudak homophobe gay

Le Premier ministre de l’Ontario, le libéral Dalton McGuinty, a remporté hier les élections, pour un troisième mandat consécutif – une première pour cette province. Avec 53 élus, il perd toutefois 17 sièges, les conservateurs (37 élus) et les néodémocrates (17 élus) en gagnant respectivement 12 et 7. Dalton McGuinty formera donc un gouvernement minoritaire. Avec seulement un siège manquant, il a confirmé qu’il écartait une coalition.

À Toronto, la capitale, dirigée par le maire homophobe Rob Ford, les conservateurs n’ont obtenu qu’un siège. « Il est très clair que les Ontariens tiennent Dalton McGuinty avec une laisse plus courte », a toutefois réagi le chef des conservateurs, Tim Hudak. Son parti a recueilli 35 % contre 38 % pour les libéraux et 23 % pour les néodémocrates.

Des pamphlets homophobes et transphobes

La campagne a surtout porté sur l’économie, les échanges de la province avec son principal client, les États-Unis, souffrant du dollar fort. Mais les derniers jours de la campagne ont été marqués par la polémique au sujet du programme d’éducation à la diversité sexuelle dans les écoles de la province. Des candidats conservateurs ont distribué des pamphlets jugés homophobes et transphobes par leurs opposants, dont l’activiste queer Jon Hazell.

Le pamphlet accuse notamment le programme de vouloir inciter les enfants de six ans à se travestir. Le pamphlet fait référence à un guide du Conseil d’éducation du district de Toronto, un guide qui n’a pourtant pas été modifié depuis 1998, quand étaient au pouvoir… les-conservateurs eux-mêmes !

Tim Hudak a affirmé devant les medias qu’il soutenait « évidemment » les pamphlets en question, critiquant en particulier un passage qui, selon lui, empêcherait les parents d’être tenus informés de l’éducation à la diversité sexuelle. Au contraire, le guide indique clairement qu’il est préférable qu’ils le soient.

Une autre circulaire sur l’éducation à la diversité sexuelle proposée par les libéraux a été retirée il y a un an et demi face à l’opposition des groupes religieux. Ils ont indiqué qu’une nouvelle circulaire serait proposée après de larges consultations.

Les gouvernements également reconduits au Manitoba et sur l’Île-du-Prince-Edouard

Dans les autres provinces où se tenaient des élections provinciales, le Premier ministre du Manitoba, le néo-démocrate Greg Selinger, a brillamment pris la relève de Gary Doer, auquel il a succédé après la démission de ce dernier en octobre 2009. Il a reconduit sa formation politique pour un quatrième mandat d’affilée, en gouvernement majoritaire.

À l’Île-du-Prince-Edouard aussi, le gouvernement a été reconduit par les électeurs. Le chef du Parti libéral, Robert Ghiz, qui est également le plus jeune dirigeant provincial au Canada (37 ans), a recueilli 51.5% des voix. Mardi, ce sera au tour des électeurs du Yukon et de Terre-Neuve et Labrador de se rendre aux urnes.

Crédits photo: JenniferK