Sarah Bernhardt au Tribunal de l’Histoire

Par  |  Aucun commentaire

Sarah Bernhardt actrice théâtre Tribunal de l'histoire scandale

Le concept de ces soirées Tribunal de l’Histoire est singulier. À travers la musique et la mise en scène qui rappellent le théâtre, les spectacles se veulent aussi interactifs. Chaque soir, douze spectateurs sont appelés à tenir le rôle de jury afin d’établir un verdict qui est annoncé lors des soirées suivantes. Durant la représentation, des personnages historiques passent à la barre des témoins et viennent raconter les faits, cherchant du coup à influencer l’audience.

L’épisode qui amorce la saison automnale est celui de la visite de Sarah Bernhardt, actrice française légendaire qu’on surnommait la scandaleuse, en raison (entre autres) de ses rapports homosexuels.

« Une occasion de faute »

Retour sur les faits : à l’automne 1905, à l’occasion d’une tournée au Canada, l’actrice débarque à Québec, accueillie par le premier ministre Wilfrid Laurier lui-même. Néanmoins, conscient de la légèreté de ses mœurs et la façon dont elle change les textes afin de profaner l’Église, le clergé de la capitale tente d’empêcher ses fidèles de participer aux représentations de l’actrice.

« Nous supplions donc nos pieuses familles, si attachées encore au devoir et à la vertu, d’être sur leurs gardes, de s’abstenir de ce qu’elles sauront être pour elles une occasion de faute, et de préférer à tout l’honneur de leur foyer et le salut de l’âme de leurs enfants », raconte Mgr Bruchési lors de son discours aux paroissiens.

Injures et œufs

Un certain nombre de citoyens assiste tout de même aux représentations de l’actrice alors âgée de 61 ans, infirme et tuberculeuse. Un groupe de contestataires, partisans d’Henri Bourassa, décide, de leur côté, de protester au nom de la foi et de la morale. La manifestation dégénère : injures et œufs pourris pleuvent sur Sarah Bernhardt. Cette seule visite à Québec a la conséquence d’annuler toute sa tournée.

Les regards de tout l’Occident se tournent alors avec surprise sur ces réactions violentes des habitants de Québec, forçant le gouvernement à présenter des excuses publiques au nom du peuple. Une visite au Tribunal de l’histoire vous permettra d’en savoir plus sur cet épisode parfaitement représentatif de la puissance du clergé sur le Québec avant la Révolution tranquille. Quel regard porter sur cet incident et Sarah Bernhardt ? Les jurés trancheront.

Le Tribunal de l’Histoire
La scandaleuse Sarah Bernhardt
Lundi 19 septembre
Présenté à 19 h 30 au Palais Montcalm
995, Place d’Youville
À Québec
capitale.gouv.qc.ca/activites-culturelles/tribunal/

Crédits photo: Seriykotik1970