Porto-Rico : Grindr pousse un sénateur anti-gai à la démission

Par  |  Aucun commentaire

Roberto Arango Porto-Rico Gay Grindr

Les New-Yorkais ont eu Anthony Weiner, parlementaire démocrate qui a dû quitter son poste à la Chambre des Représentants, mi-juin, parce qu’il a publié des photos osées de lui sur Facebook et Twitter. Les habitants de l’Indiana ont découvert il y a quelques semaines que Phil Hinkle, conservateur membre du parlement local, fricotait avec des jeunes hommes alors qu’il avait voté en faveur d’un amendement pour proscrire le mariage gai. C’est maintenant aux Portoricains de faire connaissance avec l’histoire de Roberto Arango.

Connu pour ses positions conservatrices et ses propos homophobes, ce sénateur a annoncé sa démission le 29 août. La semaine dernière, une émission de la télévision locale a diffusé des photos de l’homme politique dans le plus simple appareil, apparemment récupérées sur l’application de drague gaie Grind’R. Sur certains de ces clichés, on peut y voir Roberto Arango prendre des positions très suggestives.

Il traite un opposant de «tapette»

L’homme politique a d’abord qualifié cette histoire d’« absurde » avant d’affirmer ne pas se souvenir avoir pris ses photos. « Mais cela ne signifie pas que ce n’est moi dessus », a-t-il ajouté de manière assez confuse. Robert Arango affirme aujourd’hui prendre régulièrement des clichés de photos de lui nu pour illustrer les résultats d’un régime alimentaire. Pas sûr que cela explique la photo le montrant à quatre pattes, les fesses en avant…

Membre du Sénat portiricain depuis 2005, Robert Arango s’est fait connaître par plusieurs actions anti-gaies. Il a notamment défendu ardemment la résolution 99 qui définit le mariage comme la stricte union entre un homme et une femme. Opposé aussi à l’adoption pour les couples gais, il a également fait parler de lui lorsqu’il a traité de « tapette » un opposant politique.