Festival des films du monde: Ibiza, une certaine idée du bonheur

Par  |  Aucun commentaire

Ibiza Occident documentaire Günter Schwaiger

Le nom résonne comme une promesse de vacances, de sexe et de fêtes extraordinaires. Passionné de musique électronique, Günter Schwaiger a « souhaité [s]e faire [s]a propre opinion sur la question, savoir si les clichés comportaient une grande part de vérité ou non ». Le réalisateur a donc choisi de suivre neuf habitants de l’île, des créateurs d’un spectacle érotico-burlesque au propriétaire de l’un des plus clubs au monde, en passant à un employé d’hôtel.

Verdict de cette recherche ? On reste circonspect devant cet achalandage de jeunes femmes et homme déchaînés, d’entrevues pas toujours très intéressantes et de succession d’images qui paraissent parfois dénués de sens. On est surtout quasi déprimé par cette atmosphère de vide qui semble planer sur l’île. En entrevue, Günter Schaiger évoque d’ailleurs une « usine à rêves » à la Hollywood ou de « paradis artificiel », où le bonheur signifie gros partys et beaucoup d’alcool.

Nature presque sacrifiée

Certains des entrepreneurs les plus emblématiques de Ibiza parlent eux-mêmes d’une évolution négative des activités de l’île, regrettant le temps où le village de 45.000 personnes s’imposait comme un symbole de la contre-culture, avant de devenir un business monumental où 100.000 personnes travaillent de manière permanente. « Le tourisme nous fait manger. Cela est clair pour nous », phrase dite par l’employé, conclue du reste le documentaire.

L’idée de « c’était mieux avant », quitte à passer pour un vieux grincheux, rejaillit lorsque la caméra s’attarde sur les magnifiques paysages de l’île, là où la nature a parfois encore sa place. « On est arrivé vraiment à la limite », confirme Günter Schwaiger lorsqu’on lui demande s’il n’a pas l’impression que la fête a sacrifié la beauté de l’île.

Le réalisateur affirme pourtant qu’il serait « capable de vivre à Ibiza. Il faut savoir en prendre le meilleur. Je pourrais le faire. Je connais pas mal de personnes là-bas. Ils y vivent très bien ». Au spectateur de voir s’il sera aussi tenté.

Ibiza Occident
Documentaire réalisé par Günter Schwaiger
85 minutes
Projeté le samedi 27 août à 14h50 au Quartier latin.
Et le dimanche 28 août à 14h10 au Quartier latin.