Fierté: les LGBT se sont fait entendre à Moncton

Par  |  Aucun commentaire

moncton gay pride river of pride

« Deux douzaines de groupes » ont défilé ce dimanche à l’occasion de la marche de Moncton, indique la presse locale. Il n’agissait donc pas d’un grand événement, comme à Montréal ou Toronto. Néanmoins, les organisateurs se félicitent de l’évolution prise ces dernières années par la manifestation et dont l’édition 2011 constitue une nouvelle preuve.

Avec cette douzième Rivière de la Fierté, la ville et la province du Nouveau-Brunswick ont pu montrer que l’acceptation de la communauté LGBT est en progression. Selon Paul Leblanc, figure historique de l’organisation, la tendance s’est carrément inversée : avant il devait partir à la chasse aux subventions publiques et privées. Le chasseur est aujourd’hui le chassé.

De mieux en mieux

La même impression se dégageait dans les témoignages des participants ou spectateurs. « Moncton revient de loin. Les gens sont très ouverts [désormais]. Auparavant, vous ne pouviez pas en parler », a ainsi explique Philippe. « Chaque année, ça mieux, chaque année on progresse », a indiqué de son côté Nathan.

L’invitée d’honneur était Chantal Thanh Laplante, récemment diplômée de l’Université de Moncton, récipiendaire du prix Jeune Femme de l’Année 2011 et ancienne présidente de l’association étudiante LGBT de l’UDEM. « Je suis fière de moi et de la communauté », s’est-elle exclamée.