Jean-Paul Gaultier, une icône à Montréal

Par  |  Aucun commentaire

Jean-Paul Gaultier Musée des Beaux-Arts Montréal Exposition

Différentes personnalités (telle l’actrice française Arielle Dombasle – en photo aux côtés de Jean-Paul Gaultier) et des journalistes du monde entier étaient venus en nombre ce mardi 14 juin dans la salle de l’Ancien pavillon du Musée des Beaux-Arts. Pas question de rater le passage de l’enfant terrible de la mode française. C’est un Jean-Paul Gaultier tel qu’on le connaît, souriant et affable, qui s’est présenté à la conférence de presse.

Le couturier a notamment parlé de Montréal, ville qu’il aime particulièrement. Du fait de l’exposition bien sûr, mais aussi parce que la presse locale « a été une des premières à s’intéresser à [s]a première collection, avec celles de Londres et du Japon », et ce avant même que les journalistes français ne se réveillent et comprennent qu’un phénomène était né.

« Passeport pour la vérité »

Rien de plus logique donc que différentes collections de l’artiste soient exposées dans la métropole québécoise pendant un peu plus de trois mois. On trouvera aussi de extraits vidéos ou encore les vêtements spécialement conçus pour les tournées de sa grande amie Madonna. De quoi en ravir certains parmi la communauté GLBT.

À la question de savoir si personne ne lui avait jamais reproché de faire des vêtements « trop gais », le couturier, ouvertement homo, a répondu à sa manière, en évoquant ses inspirations qui l’avaient poussé à s’affirmer : « J’ai vu Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé, la manière dont ils vivaient ensemble, et à partir de moment-là j’ai décidé que je serai moi-même. Mon travail est devenu un passeport pour la vérité; quand j’ai commencé à travailler, j’en ai fini avec les mensonges, et j’ai toujours montré la vérité». Une seule chose à dire : vive JPG !

Crédits photo: César Ochoa.