Mariage gai en France: manifestation et débats

Par  |  Aucun commentaire

Mariage gay France

C’est finalement plus d’une centaine de personnes qui a répondu favorablement à l’appel d’associations GLBT ou de défense des droits de l’Homme. Elles se sont rendues devant l’Assemblée nationale, le 8 juin, en fin d’après-midi. Les manifestants entendaient ainsi mettre la pression sur les députés français qui ont entamé, le lendemain matin, le débat sur le mariage gai.

Pour autant, les discussions n’ont révélé rien de bien nouveau. La gauche, à l’origine de la proposition de loi, soutient celle-ci. Le gouvernement conservateur s’y oppose. Le ministre de la Justice, Michel Mercier, a mis en avant le lien qu’il existe, selon lui, entre mariage et procréation : le mariage « reste une institution, à la base de la cellule familiale, même s’il n’est plus un modèle unique d’union et de parentalité » et « c’est justement en raison de la pluralité des unions possibles – mariage, pacs ou concubinage – qu’il convient de respecter la place et les spécificités de chacun ».

L’égalité due à tous les citoyens

La droite soutient dans son ensemble la position du ministre. Seuls deux députés de la majorité ont, ce 9 juin, fait part de leur intention de voter en faveur du texte. e Pour expliquer leur choix, Henriette Martinez et Franck Riester ont notamment invoqué l’égalité des droits qu’est censée défendre les institutions françaises.

«  Offrir à deux personnes qui s’aiment le choix de s’unir selon le même contrat de vie, quelle que soit leur orientation sexuelle, n’est-ce pas dans la droite ligne de notre tradition républicaine ? […] N’est-ce pas notre responsabilité que de permettre aux couples des même sexe, à travers le mariage, de bénéficier des mêmes droits que les autres, alors qu’il existe aujourd’hui des différences non négligeables entre PACS et mariage», a ainsi déclaré le parlementaire applaudi… par la gauche.

Le vote aura lieu le 14 juin prochain. Il devrait, sauf énorme surprise, être rejeté.

Crédits photo: www78.