Francofolies: Étienne Daho et Jeanne Moreau racontent Jean Genet

Par  |  Aucun commentaire

Étienne daho Jeanne Moreau Francofolies

Pour cette occasion très spéciale, Étienne Daho chante certains segments du texte original que Jeanne Moreau complète en lecture avec sa voix chaude et rauque. Ce projet singulier a aussi fait l’objet d’un album du nom de l’œuvre. La musique du chanteur donne une touche contemporaine qui actualise ces mots datant du siècle dernier.

Le condamné à mort, poème homoérotique, reste l’une des œuvres les plus connues de Jean Genet, auteur dont on célébrait le 100 anniversaire de naissance en 2010. Décédé en 1986, l’artiste en a choqué plus d’un avec cet écrit créé en 1942 alors que Genet se trouvait en prison pour vol.

Pierre Lapointe en ouverture

À propos du condamné à mort, Jean Genet disait : « Pour moi, ses poèmes sont le seul grand événement de l’époque. En outre, protégés par l’érotisme (impubliables), ils ne peuvent que se lire en cachette, que se glisser de la main à la main. » Dans ces vers subversifs, il met en scène la dernière nuit d’un condamné à mort. Genet ouvre les portes non pas d’un univers oppressant où règne la douleur, mais plutôt celui de l’amour entre hommes.

Le spectacle du condamné à mort sera précédé par la venue du talentueux Pierre Lapointe. Seul avec son piano, le chanteur québécois interprètera quelques morceaux de ses albums précédents.