Les crimes haineux en forte hausse

Par  |  Aucun commentaire

Crimes haineux en hausse au Canada

Ce n’est pas la première fois que l’on constate une hausse de ce type concernant les crimes haineux au Canada. Ainsi, entre 2007 et 2008, une augmentation de 35 % avait déjà été constatée.

Les chiffres peuvent sembler d’autant plus alarmants qu’ils sont forcément en deçà de la réalité, puisque tous les crimes ne sont pas dénoncés à la police. Néanmoins, Statistique Canada précise que ces hausses sont liées au fait que de plus en plus de personnes choisissent de s’adresser aux forces de l’ordre.

Surtout des jeunes

Pour 2009, ce sont 1.473 crimes qui ont été répertoriés. Pour ce qui concerne la nature de ces actes, Statistique Canada affirme que ceux-ci sont motivés en majorité par la race ou l’origine ethnique (54 %). Parmi les autre raisons : la religion (29 %) et l’orientation sexuelle (13 %). Les criminels sont la plupart du temps des jeunes.

« Par rapport à 2008, les crimes motivés par la haine de la religion ont grimpé de 55 %, rappelle Radio Canada sur son site. Pour les crimes haineux basés sur la race et l’orientation sexuelle, les augmentations sont de l’ordre de 35 % et de 18 %.»

L’Ontario mauvais élève

Pour ce qui est de la géographie, c’est l’Ontario qui apparaît comme la région la plus touchée, puisque les quatre zones les plus concernées s’y situent. Il s’agit de Kitchener-Cambridge-Waterloo (17,9 crimes par 100 000 habitants), suivi de Guelph (17,1), de Peterborough (14,8) et d’Ottawa (14,5). Ce sont les seules villes à avoir un taux supérieur à 10 crimes par 100 000 habitants.

Au Québec, c’est Sherbrooke qui remporte le triste trophée avec 6,5 crimes par 100 000 habitants. Viennent ensuite Québec (3,4), Gatineau (2,7), Montréal (2,6), Saguenay (0,7) et Trois-Rivières (0,6).

Pour Montréal, on parle 99 crimes haineux, dont 38 liés à la religion, 29 à la race ou à l’origine ethnique et 10 à l’orientation sexuelle.

Crédits photo: jùbilo haku.