Moscou : la marche des fiertés interdite

Par  |  Aucun commentaire

Gay Pride Russie interdite

Ce n’est finalement pas une surprise, tant les autorités russes, notamment à Moscou, n’ont jamais montré aucun signe de tolérance vis-à-vis de la communauté GLBT. Le 17 mai, GayRussia.Ru, site de l’association chargée d’organiser la marche des fiertés dans la capitale, a annoncé que la mairie refusait que la marche des fiertés ait lieu dans la capitale le 28 mai, tel que le souhaitaient les militants.

Pour justifier ce refus, les responsables municipaux expliquent ne pas être en mesure de pouvoir assurer efficacement la sécurité des participants. Les manifestations GLBT en Russie ont souvent, ces dernières années, été perturbées à cause d’attaques d’extrémistes homophobes. La mairie affirme avoir reçu de nombreuses lettres de protestation contre la tenue d’une éventuelle marche des fiertés GLBT.

Le président russe sollicité

Du côté des militants, c’est bien sûr la colère qui domine. «Les raisons invoquées pour interdire la marche de Moscou cette année sont exactement les mêmes que celles utilisées les années précédentes et pour lesquelles la Cour européenne des droits de l’Homme a jugé que la Russie violait la Convention européenne des droits de l’Homme. Quoi qu’il arrive le 28 mai, [cela] sera à mettre sur le compte de la décision illégale et irresponsable prise aujourd’hui par la mairie de Moscou », a affirmé Nikolai Alekseev,

Le président de GayRussia ne s’avoue pas vaincu : « Nous allons dès aujourd’hui demander au président Dmitri Medvedev l’autorisation d’organiser la marche de la gay pride à côté du Kremlin, un secteur qui dépend uniquement de sa juridiction », a-t-il affirmé. On doute néanmoins qu’un tel accord soit donné.

Crédits photo: Bernt Rostad.