Mexique : un film sur l’homoparentalité crée le scandale

Par  |  Aucun commentaire

La otra familia

Hendrix, un enfant de sept ans, est abandonné par mère, une droguée. Recueilli dans un premier temps par une voisine, il est ensuite pris en charge par un couple gai. Commence ensuite un long chemin pour les deux hommes qui veulent adopter le garçon. En salle depuis le 25 mars, ce film à thématique gaie crée la polémique au Mexique.

Le réalisateur et scénariste, Gustavo Loza, a été pris à partie : « Jamais je n’aurais imaginé que ce film puisse engendrer une telle polémique. […] De nombreuses personnes m’ont envoyé des messages, parfois menaçants », explique-t-il au magazine mexicain Proceso.

Intransigeant avec l’Église

Le film fait forcément parler dans un pays où le parti conservateur au pouvoir et la religion diffusent sans cesse un discours à caractère homophobe. Gustavo Loza combat cela courageusement, défiant même l’institution catholique en montrant dans son film un curé acceptant les mariages gais et l’adoption par des couples homos.

« Je ne suis pas d’accord avec beaucoup des concepts de l’église, il me semble qu’il faut changer cela. L’Église doit se réinventer. Son discours est homophobe, cruel et même dévastateur contre les homosexuels et l’adoption, et d’autres choses absurdes, comme le refus de l’utilisation du préservatif ». Aujourd’hui, seul la ville de Mexico (dirigée par la gauche) reconnaît le mariage gai, au grand désespoir des dirigeants conservateurs du reste du pays.

Ci-dessous la bande-annonce (en espagnol seulement) de L’autre famille :