Les gais biélorusses ont désormais le droit de manifester

Par  |  Aucun commentaire

minsk

Le groupe GLBT IDAHO Belaruss a organisé le 14 février une course contre l’homophobie dans un parc proche du ministère de la Justice. Il bénéficiait de l’accord du comité exécutif de la municipalité et des forces policières.
Le groupe arborait des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Aimez qui vous voulez » ou encore « Homophobie = fascisme ». Une douzaine de journalistes étaient là pour couvrir la course, dépassant ainsi le nombre d’opposants à l’événement.
« Pour la toute première fois, nous ne craignions ni la police, ni les hooligans homophobes mais bel et bien le froid, a expliqué l’organisateur Sergey Praded. C’est un très bon début !»

Arrestations et brutalité en 2010

L’an passé, le comité exécutif de la ville avait en effet refusé la tenue de la marche des fiertés. En voulant outrepasser l’interdiction imposée par la ville, certains manifestants avaient été violemment arrêtés pour avoir pris part à une manifestation publique non autorisée.
Le fondateur de la marche des fiertés moscovite Nikolai Alekseev, qui avait pris part à cette marche, avait qualifié l’attitude de la police de «brutale et violente». « Je n’avais jamais couru aussi vite de toute ma vie », avait-il alors déclaré.
Avec l’activiste Ira Fet, il avait échappé aux arrestations en se réfugiant dans le local à poubelles d’un immeuble pendant 20 minutes.
Crédits photo (Minsk): bsktcase.