Raymond Gravel porte plainte contre les pro-vie

Par  |  Aucun commentaire

raymond gravel

500.000 dollars. C’est la somme que Raymond Gravel réclame à des organisations pro-vie. Le religieux, qui a rendu publique son action le 18 février, accuse ces dernières de diffamation et d’atteinte à sa réputation. L’ancien député du Bloc québécois vise le site internet LifeSiteNews.com (LSN), l’association Campagne Québec-Vie et son ancien président, Luc Gagnon.
Raymond Gravel parle d’une « campagne de salissage et de dénigrement ». « C’est incroyable. Je n’en reviens pas. Ils disent tout le contraire de ce que j’ai fait depuis le début, et de la personne que je suis. Mais les anglophones ne lisent que leur version ». Principal reproche : l’avortement. Le site internet affirmerait que le religieux est pour, ce que le principal intéressé nie farouchement. Certains de ses propos sur l’homosexualité auraient également été déformés.

Habitué aux polémiques

LifeSiteNews et Campagne Québec-Vie, qui mettent en avant les valeurs traditionnelles auxquelles adhère la droite religieuse, affirment ne pas être financièrement en mesure de faire face à cette plainte. Ils demandent d’ores et déjà à leurs partisans de les aider à assurer leur défense. Campagne Québec-Vie dit néanmoins espérer un arrangement avec Raymond Gravel.
Le prêtre a souvent fait la une des médias. Il faut dire que sa vie est tout sauf ordinaire : c’est après avoir été prostitué et travaillé dans sa jeunesse dans les bars gais qu’il a choisi la religion. Par ailleurs, il y a quelques années, il avait affirmé dans la presse que la moitié des prêtres étaient homosexuels.
Crédits photo: Louperivois