Blue Songs: retour de Hercules and Love Affair

Par  |  Aucun commentaire

hercules and love affair

Depuis le 31 janvier est disponible le deuxième effort du groupe, le très attendu Blue Songs, pour lequel les voix d’Antony Hegarty et de Nomi Ruiz ont laissé place à celles du surprenant Shaun Wright, ex fan du groupe devenu membre, et de l’impétueuse vénézuélienne Aerea Negrot. La très androgyne Kim Ann Foxman, que l’on pouvait entendre sur le premier album, continue pour sa part à collaborer avec le groupe malgré une carrière solo qui s’amorce.
D’entrée de jeu, des rythmiques très down beat situent Blue Songs au cœur d’un univers quelque peu mélancolique. Contrairement à un premier album assez dansant, le second opus d’Hercules And Love Affair explore en effet un côté plus lancinant de la musique disco qui est souvent méconnu. Le titre de l’album fait d’ailleurs référence à la «période bleue» que Andrew Butler, figure centrale du collectif, a traversée au cours de son adolescence, période qu’il identifie à une certaine torpeur dont la musique l’aurait sorti.

Authenticité du son

Parmi les pièces de l’album qui se démarquent, il faut souligner My House et l’excellente I Can’t Wait qui nous ramènent au tout début de la décennie 90 avec un son house à l’état pur. Ces deux pistes contrastent incontestablement avec le reste de l’album quant à lui plus maussade. Peut-être les adeptes invétérés d’Hercules And Love Affair seront-ils déçus par ce nouvel éclectisme ? Peu importe, Blue Songs vaut le détour, ne serait-ce que pour l’authenticité du son disco house qu’il met de l’avant.
Hercules And Love Affair a fait une entrée remarquée de la musique il y a déjà trois ans. Le nom du groupe tire son origine de l’enfance d’Andrew Butler. Dès son plus jeune âge, ce dernier a développé une fascination pour la mythologie grecque.

[DDET Lire la suite…]

Fasciné par le héros Hercule

En 2008, lors d’une entrevue avec le journaliste Michael Hubbard, il révélait au site web britannique MusicOMH jusqu’à quel point celle-ci l’avait influencé : «Quand je suis sorti du placard, ça été intéressant pour moi de lire qu’Hercule, l’homme le plus fort au monde, perdant soudainement son amour, un homme, se trouve complètement dévasté. J’ai alors pensé que c’était un mythe magnifique à propos d’un homme à la fois si fort et si vulnérable. Cherchant plus tard un nom de groupe qui pourrait me représenter dans toute mon authenticité, j’ai repensé à ce mythe et j’ai donc choisi le nom Hercules And Love Affair».
C’est durant son adolescence que Andrew Butler a découvert la musique disco house, ce qui lui a permis de réaliser que d’autres, tout comme lui, pouvaient être différents. Il a du coup pris soin de s’entourer de flamboyants collaborateurs afin d’exprimer sa passion dévorante pour le disco new-yorkais du milieu des années 70. Un mouvement haut en couleur et dont l’ascension a été fauchée par l’épidémie du Sida.

Protégé par Chocolate Thunder Pussy…

Comme pour la mythologie, il a trouvé en la musique un environnement qui reflétait sa propre vision de la vie et où il avait la liberté de s’exprimer sans crainte. Tout cela l’a alors conduit à son premier emploi. À 15 ans, le brooklynois était DJ dans un bar de cuir de Denver où l’hôtesse, nommée Chocolate Thunder Pussy, l’avait gentiment pris sous son aile.
Depuis, Andrew Butler poursuit sa carrière de DJ, célébrant la différence grâce à une musique disco colorée et des collaborateurs qui n’ont pas peur de transgresser les stéréotypes établis.
Hercules and Love Affair
Blue Songs
Moshi Moshi Records
Disponible depuis le 31 janvier
Crédits photo: Viernest

Ci-dessous Painted Eyes, titre issu de Blue Songs

[/DDET]