Montréal: une charte-saunas contre les MTS

Par  |  Aucun commentaire

charte sauna

«Augmenter l’accès au matériel de protection dans des saunas de Montréal» et «intensifier les actions de prévention». Voilà les objectifs annoncés ces derniers jours par le CSSS Jeanne-Mance et RÉZO qui ont constitué un partenariat avec les saunas de Montréal et la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de la ville en donnant naissance à une carte d’engagement. Le lancement de cette opération sera effectif au mois de mai prochain.
En attendant, les organismes évoquent déjà un «mode de collaboration novateur entre le réseau de la santé, le réseau communautaire et des partenaires commerciaux». Pour atteindre plus facilement son but, un site Internet d’informations va également voir le jour.

Les chiffres alarmants

Montréal prend exemple sur d’autres villes comme Londres, Paris ou même Sydney qui ont tour à tour développé ce type de projet. Pour Robert Rousseau, directeur général de RÉZO, «à Montréal, ce type de projet a tout pour réussir dans notre ville car les saunas se sont toujours mobilisés dans la lutte contre le VIH et les ITSS, en permettant notamment la présence d’intervenants et la tenue de clinique de dépistage sur place».
La création de cette charte entend répondre à l’augmentation alarmante du nombre d’infections constatée ces dernières années à Montréal. «Par exemple, le taux d’incidence de la syphilis observé en 2009 est près de 40 fois plus élevé que celui observé en 2000. Les relations sexuelles non protégées représentent le principal facteur de risque dans cette propagation croissante», explique-t-on du côté des organismes. Les hommes ayant des relations avec d’autres hommes sont la catégorie la plus touchée par ces contaminations.
Crédits photo : Sandbanks Pro