Pas de marche des fiertés à Budapest

Par  |  Aucun commentaire

Budapest gay

On savait que la Hongrie était gagnée ces derniers mois par une importante poussée de populisme de droite. Une nouvelle preuve en a été donnée ces derniers jours et elle frappe directement les GLBT. Ainsi, la marche des fiertés, prévue pour le 18 juin prochain à Budapest par les organisateurs, a été tout simplement annulée par les policiers.
L’excuse des autorités ferait presque rire. Selon les forces de l’ordre, en effet, la manifestation allait causer trop de problèmes en termes de circulation. Une raison d’autant plus fausse que la police avait donné dans un premier temps son accord. C’était avant que les organisateurs veuillent prolonger la marche jusqu’au Parlement, histoire de protester contre certaines lois (notamment sur les médias) adoptées par les conservateurs.

Recours devant la justice

Parmi les militants GLBT, cette décision est clairement perçue comme politique. «Alors que les négociations se sont passées dans une atmosphère constructive, nous sommes choqués […] que la police interdise la marche. […] Nous appelons le Chef de la police de Budapest à ne pas interpréter de façon arbitraire la Loi sur la liberté de rassemblement, à ne pas limiter la liberté de rassemblement de la communauté LGBT et de ceux qui soutiennent le défilé, et à autoriser l’organisation de la manifestation», a expliqué Sándor Steigler, le directeur de l’association Szivárvány Misszió.
Ce dernier va présenter un recours à la justice, espérant ainsi pouvoir tout de même organiser la manifestation.
Crédits photo: Isalella