Le LAB, le cocktail passionnément

Par  |  Aucun commentaire

Cet article pourrait au final se résumer en une petite phrase : le LAB est le meilleur bar à cocktails de Montréal voire de tout le Québec. Si le succès est au rendez-vous pour cet établissement situé au croisement Rachel Est/Lanaudière, à deux pas du magnifique parc Lafontaine, la partie semblait pourtant au départ loin d’être gagnée : un emplacement particulier pour un bar de ce genre – ni sur Mont-Royal, ni sur Saint-Denis, zones habituelles pour les lieux branchés – et une province davantage habituée à apprécier la bière que les cocktails rendaient en effet la tâche difficile.

Un doux parfum de Prohibition

Mais Fabien Maillard a réussi son pari – « le bouche à oreille a tout de suite bien fonctionné », explique-t-il. Ce Français est arrivé voilà 10 ans au Québec après s’être formé, notamment dans les bars parisiens, au flairbartending – l’art du service spectaculaire – et à la mixologie, l’autre nom de l’art du cocktail. « Il y a des milliers de compétitions à travers la planète, c’est formidable.  Tout cela pousse les bartenders à s’investir davantage dans leur métier. Le flairbartending est aujourd’hui un vrai sport international. » Un sport que Fabien Maillard a implanté à Montréal depuis deux ans avec les BARWARS, un concours de bar extrême qui se tient chaque premier lundi du mois au LAB.
A côté de cet aspect flamboyant, le cocktail se déguste ici dans un décor sobre et intimiste, où dominent le rouge et le noir, dans un espace tout en longueur qui rappelle « ces bars typiques que l’on retrouvait à Boston, New York ou Chicago au temps de la Prohibition », dixit Fabien Maillard. Des écrans avec des photos datant de cette époque viennent renforcer ce parfum de speakeasy, bars-symboles des années 20. De quoi attirer une clientèle diverse, québécoise comme étrangère – les Bostoniens qui viennent à Montréal ont même permis de faire connaître le bar à des milliers de kilomètres !

Des trésors nommés Poire d’Anjou ou Jay’s Basilic

Mais encore plus que le décor, si le LAB est un lieu immanquable, c’est d’abord et avant tout pour ses cocktails. Des petites merveilles actuellement au nombre de 40 sur la carte – pour un prix qui tourne autour de 12 $. Tous plus exquis les uns que les autres. Le magazine Être vous recommande pour sa part la Poire d’Anjou – la purée du fruit se marie parfaitement avec la vodka – et le Jay’s Basilic – le mélange framboise, poivre vert,  vodka et basilic est un feu d’artifice pour les sens.
Quoi qu’il en soit, les serveurs seront là pour vous conseiller avec justesse : « On me demande souvent « Quel est votre meilleur cocktail ?  » Il n’y a pas de réponse à cela car tout dépend tellement des goûts et de l’humeur du moment de la personne. Il faut savoir s’adapter », souligne Fabien Maillard. Et dans ce domaine, vous ne serez pas déçus. Le client est royalement servi.

Mixoart, l’enseignement de l’excellence

Il faut dire que le LAB emploie cinq bartenders de haut niveau. Une excellence qui se retrouve dans l’envie de former de nouvelles personnes. Fabien Maillard a créé l’entreprise Mixoart dès 2004. Il s’agissait alors de travailler auprès des compagnies, à commencer par les distributeurs, les créateurs de spiritueux, histoire d’amorcer une évolution des habitudes à la base.
Mais désormais, plusieurs jours par mois, le LAB propose aussi à des petits groupes « d’étudiants » des cours permettant d’initier des personnes sans expérience à la mixologie. Des ateliers plus ponctuels, certains soirs de la semaine, sont également possibles au bar. Cette formation à la mixologie confirme le statut du LAB comme empereur du cocktail à Montréal. Fabien Maillard fêtera donc les deux ans de son bébé, le 9 octobre, avec un grand sourire.
Le Lab
1351 rue Rachel Est
Montréal (QC)
H2J 2K2
mixoart.com/lab