La parlementaire Gabrielle Giffords sauvée par un gai latino

Par  |  Aucun commentaire

danielhernandez

C’est dans les jours suivant le tragique événement du 8 janvier (la fusillade a fait six morts) que les médias ont commencé à s’intéresser à celui qu’on surnomme désormais le «stagiaire héroïque». Assistant de la parlemantaire démocrate depuis cinq jours seulement, Daniel Hernández était présent lors de la fusillade.
Si la femme politique respire encore aujourd’hui, c’est grâce au calme et aux réflexes de ce jeune homme courageux qui s’est rué sur les victimes aussitôt que les coups de feu ont pris fin. «J’ai regardé leur pouls et essayé de voir qui respirait encore. J’ai vu que la parlementaire était blessée au visage. J’ai maintenu sa tête en l’air pour ne pas qu’elle s’asphyxie et j’ai fait pression sur ses blessures. Durant tout ce temps, elle est restée consciente mais elle ne pouvait pas parler. Elle serrait mon bras avec sa main pour communiquer».
Cette intervention a sans doute permis à Gabrielle Giffords de rester en vie puisqu’elle lui a permis de ne pas perdre trop de sang avant son arrivée à l’hôpital.

Une vedette dans les médias

Le fait que le jeune homme soit homosexuel en plus de faire partie d’une minorité ethnique aux États-Unis a bien sûr alimenté les débats au sein des médias américains. Est-ce vraiment nécessaire de préciser l’orientation sexuelle du stagiaire ? Selon certains, le fait qu’il soit gai ou hétéro n’a aucune importance. Il était au bon endroit au bon moment et son parcours personnel n’a aucune importance.
Mais à l’heure où les droits des homosexuels est au centre de l’actualité américaine, il est, pour d’autres, primordial de mentionner cette information, vu la notoriété qu’on accorde aux héros aux États-Unis. Elle serait ainsi essentielle pour ébranler les pensées les plus conservatrices concernant les gais ou les minorités ethniques. De son côté, Daniel Hernandez ne se considère pas du tout comme un héros. Interrogé par plusieurs médias, il persiste à dire que «les vrais héros sont ceux qui dédient leur vie au service public, comme la parlementaire Gabrielle Giffords».