Un journaliste gai portugais assassiné par son jeune amant

Par  |  Aucun commentaire

carloscastro

Il était un journaliste connu dans tout le Portugal. Chroniqueur mondain, poète, organisateur de soirées LGBT, écrivain, on retrouvait Carlos Castro sur les photos de nombreux événements branchés. Le corps nu de ce militant pour les droits des gais et des lesbiennes a été retrouvé le 7 janvier dans une chambre d’un prestigieux hôtel, à New York.
Son amant, un mannequin de 20 ans connu au Portugal pour sa participation à une émission de téléréalité, a été interpellé quelques heures après, à l’hôpital Bellevue où il était allé faire soigner ses blessures. Renato Seabra a immédiatement avoué être l’auteur de l’assassinat.

Il conteste être l’amant du journaliste

Selon les premiers éléments de l’enquête, une dispute aurait éclaté entre les deux hommes. Carlos Castro aurait reproché à son partenaire de lui voler de l’argent. Le jeune homme aurait ensuite tué le journaliste en le frappant à la tête avec un ordinateur portable. Il lui aurait ensuite arraché les testicules avec un tire-bouchon pour, selon lui, «chasser [l]es démons homosexuels» de Carlos Castro.
Renato Seabra a d’ailleurs cherché à nier auprès de la police être le compagnon de la victime, ce qui est confirmé par sa mère mais contesté par plusieurs proches de Carlos Castro. Selon certains, le jeune homme n’en voulait qu’à l’argent du journaliste. Renato Seabra est actuellement sous surveillance policière et psychiatrique.