Gala Phénicia : Steve Foster, président du CQGL, honoré

Par  |  Aucun commentaire
stevefoster
Au cours de la dernière année, Steve Foster a su offrir une très grande visibilité médiatique au CQGL, aux communautés LGBT et aux multiples enjeux qu’ils défendent.
Il a donné de nombreuses entrevues aux différents médias, notamment sur la question du droit de donner du sang pour les hommes gais, les gestes des conservateurs pour diminuer la présence des personnes LGBT au Canada, comme dans le cas du guide d’accueil donné aux immigrants où les questions LGBT avaient été éliminées, ou encore la dénonciation publique et la plainte effectuée devant le Conseil de Presse contre V Télé, RDS, Alain Goldberg et Claude Mailhot, au sujet de leurs propos homophobes envers le patineur Johnny Weir.

Mémoires pour les commissions parlementaires

Steve Foster a aussi réussi à faire reconnaitre le secteur LGBT au sein du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), regroupement national où il agit depuis quelques mois à titre de président. Il siège également depuis deux ans au sein de la Conférence régionale des élus de Montréal.
Cette vision d’une citoyenneté à part entière pour les personnes LGBT se retrouve par ailleurs à travers les mémoires déposés en commissions parlementaires où il a voulu montrer les réalités des communautés et dont les recommandations s’appliquent à l’ensemble de la population.
Steve Foster est issu du monde de la mode et détient un Baccalauréat en gestion et design de la mode. C’est en 2005 qu’il s’est tourné vers le milieu communautaire LGBT afin d’y investir ses énergies. Élu la même année président de la Table de concertation des lesbiennes et des gais du Québec (TCLGQ), il a entrepris rapidement des travaux de restructuration et de révision de la mission de l’organisme, lequel est devenu le Conseil québécois des gais et lesbiennes en juin 2006.