Russie : incidents lors de la première manifestation LGBT autorisée

Par  |  Aucun commentaire

Russie manif

Il s’agissait de la première manifestation autorisée, selon les organisateurs, en Russie. Une bonne nouvelle dans un pays où l’homosexualité est encore une question taboue et l’homophobie largement répandue. De telles manifestations ont toujours ainsi été jusqu’à présent interdites à Moscou.
Les manifestants néanmoins étaient seulement une dizaine. Ils tenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Pour une véritable tolérance» ou «Pour les droits de l’homme».

Extrême-droite, ultra-orthodoxes… et vieilles dames

Selon l’Agence France Presse, les militants LGBT ont été rapidement entourés par une trentaine de contre-manifestants, notamment des jeunes partisans de groupuscules d’extrême droite et orthodoxes. Des vieilles dames brandissaient des icônes.
«Pédérastes!», «A bas les pervers!», auraient scandé les contre-manifestants en jetant des œufs sur les LGBT. Ces derniers ont bénéficié de la protection de la police.
Malgré ces incidents, les manifestants se veulent positifs. «Le fait que cette manifestation ait été autorisée équivaut déjà à un pas en avant pour nous et pour toute la Russie démocratique», a affirmé Maria Efremenkova, l’une des organisatrices du rassemblement.
Crédits photo (rassemblement non-autorisé de militants LGBT russes en juin dernier) : RFERL.