Six personnes poignardées au défilé de la fierté de Jérusalem

Par  |  Aucun commentaire

Un juif ultraorthodoxe a blessé à l’arme blanche six participants au défilé de la fierté gaie jeudi à Jérusalem, a rapporté la police israélienne.
L’homme, qui a été arrêté, avait déjà attaqué le défilé annuel en 2005 et avait alors blessé trois personnes, a précisé une porte-parole de la police, Luba Samri. Selon la presse israélienne, il venait tout juste de sortir de prison il y a quelques semaines.
« J’ai vu un jeune ultraorthodoxe poignarder tous ceux qui se trouvaient sur son chemin », a déclaré un témoin à la deuxième chaîne de télévision israélienne. « On entendait des gens crier, tout le monde courait pour se mettre à l’abri, il y avait des gens à terre qui saignaient. »
Selon les médecins, deux des six blessés, dont une femme, sont dans un état grave.
Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a condamné cette « très grave agression » et « cet abject crime de haine ». « La liberté des choix individuels est une valeur fondamentale en Israël », a-t-il dit dans un communiqué.
Quelque 5000 personnes défilaient à Jérusalem dans le cadre de cette marche des fiertés homosexuelles.
Si le défilé se déroule chaque année sans incident à Tel-Aviv, à Jérusalem il a été marqué plusieurs fois par des incidents, dont celui de jeudi est le plus grave. Ce déchainement de violence aveugle n’est pas sans rappeler la fusillade au centre gai et lesbien de Tel Aviv le 1er août 2009 il y a presque six ans jour pour jour qui a entrainé la mort de deux jeunes gai et lesbienne et des blessures à au moins quinze autres jeunes au centre communautaire gai et lesbien de Tel Aviv dont les coupables n’ont jamais été retrouvés.