Le Piknic fête en double le début de sa 13e saison

Par  |  Aucun commentaire

Picknik

C’est dimanche et lundi, les 17 et 18 mai, que le Piknic Électronik sonne le début officiel de l’été avec son traditionnel programme double. Deux journées de retrouvailles festives, attendues par des milliers de Montréalais qui auront le choix parmi 22 événements pour venir danser sous le Calder du parc Jean-Drapeau du 17 mai au 27 septembre. Une 13e saison porte-bonheur pour le Piknic qui, après avoir franchi pour la première fois le seuil des 100 000 visiteurs en 2014, connaît maintenant une croissance internationale sans précédent.

 

De la grande visite pour le doublé d’ouverture

La nouvelle saison du Piknic commence avec panache en combinant une dose massive de talent irlandais et britannique avec certains des DJs locaux qui font vibrer le 514! Ce dimanche 17 mai, c’est à Mayssam, qui rentre au bercail depuis New York où elle gravite maintenant avec le collectif Sheik n’ Beik, que revient l’honneur d’inaugurer l’été à la scèneMOOG du Piknic. Ensuite, place au fameux label irlandais Maeve Recordings. Le DJ, producteur et chanteur de house infusée au disco The Drifter se charge du décollage alors que son compère Mano le Tough, bien connu pour ses titres brûlants parus sur Permanent Vacation et Dirt Crew, prend le relais pour nous guider vers la soirée étoilée. À la scèneVidéotron Mobile, on passe l’après-midi avec Gold Diggerz, un duo formé par Michael Terzian et The RawSoul, deux inlassables chercheurs de disques rares. Attendez-vous au meilleur des genres house et garage, puisé parmi les perles de leur époque dorée.

 

Les festivités du lundi 18 mai sur la scène MOOG sont un hommage aux grandes dames de la house! On lance le bal avec les sons des clubs underground choisis par la montréalaise Laura Scavo. Ensuite, c’est un autobus à deux étages venu tout droit du nightlife britannique qui arrive sous le Calder. D’abord avec Heidi de Get Physical, DJ canadienne devenue sensation mondiale et ancienne animatrice de l’émission 1’s Residency’s sur les ondes de la BBC, et dont le set de l’été dernier au Piknic était l’un des faits saillants de la saison. Ensuite avec l’enfant prodige Maya Jane Coles qui monte aux platines pour démontrer qu’elle est ce qui est arrivé de mieux à la scène house britannique depuis l’invention du handclap. Du côté de la scène Vidéotron Mobile, on célèbre l’une des plus solides équipes de funk & boogie, Voyage Funktastique. Voyez une riche variété de vinyles valser sous les mains agiles de Walla P et Dr. MaD qui vont s’en donner à cœur joie.

 

Présenté en collaboration avec Nightlife, partenaire média, ce doublé à saveurs multiples montre une fois de plus qu’il n’y a jamais deux journées pareilles au Piknic. Et ça ne fait que commencer! 

 

Le Piknic, un concept qui s’exporte

Alors qu’il s’apprête à entamer sa 13e saison à Montréal, le Piknic rayonne plus que jamais en pays étrangers. Fondé en 2003 pour sortir la musique électronique de son créneau nocturne et la partager au grand jour avec le plus large public possible, il est depuis devenu un incontournable de l’été montréalais. Populaire et contagieux, il se propage maintenant sur la planète. Fort du retentissant succès du Piknic de Barcelone qui est en croissance constante depuis 2012, il a développé une division internationale qui vise l’ouverture d’une dizaine de villes au cours des 5 années à venir. C’est ainsi qu’en janvier 2015 ont été inaugurés les premières saisons du Piknic à Melbourne et à Dubaï. En France, le Piknic sera deux fois cet été à Cannes, après une première visite à Paris il y a quelques semaines. D’autres villes d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud sont présentement en pourparlers pour l’accueillir. Et pendant ces développements ambitieux, le Piknic solidifie toujours ses assises ici, employant maintenant plus de 500 travailleurs saisonniers dont 180 motivés sont sur le site du parc Jean-Drapeau chaque dimanche, de l’aube au cœur de la nuit, pour que dansent en moyenne 5000 amateurs et néophytes, étudiants et jeunes familles, hédonistes de tous âges et touristes de passage. 

 

Une campagne 2015 festive, dansante, stylée et rafraîchissante

C’est l’inventive équipe Écorce Atelier Créatif qui signe pour une quatrième année de suite la campagne du Piknic 2015 maintenant sur toutes les plateformes et visible sur le réseau du métro de la STM. Déclinés sous les thèmes « Dimanches Dansants – Ensoleillés – Festifs – Frais – Stylés », les éléments colorés de cette campagne ont également été animés avec la touche humoristique d’Ombres et lumières qui signe la vidéo de lancement de la programmation parue le 29 avril dernier de même que la publicité qui roulera sur les ondes de V Télé cet été.

 

Billetterie – infos utiles 

Notez qu’il est maintenant possible de se procurer ses billets à l’avance via le réseau Ticketpro au coût de 13.50$ par billet (taxes et frais inclus). Une nouveauté qui permet d’économiser temps et argent.

Hormis cette innovation, aucun changement de prix en 2015. Le Piknic propose toujours un rabais pour les lève-tôt : 10$ (taxes et frais inclus) pour ceux et celles qui arrivent au site avant 15h. À partir de 15h, le coût d’entrée est de 15$ (taxes et frais inclus). Des prix spéciaux sont également en vigueur jusqu’au 31 mai pour les passes de saison : 75$ pour les étudiants et 100$ pour le passe régulier (taxes et frais inclus). 

Pour savoir où et comment profiter de ces aubaines, cliquez ici.

Piknic_logo