Annulation des publicités: La lutte contre l’homophobie victime de l’austérité du gouvernement Couillard

Par  |  Aucun commentaire

 

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) dénonce la décision du gouvernement Couillard de sabrer les budgets de publicités télévisées de la campagne de lutte contre l’homophobie.

« Il est ironique d’apprendre de telles coupes, la journée même où se tient le Forum sur l’intimidation. Pour la CSN, il faut plus que jamais mener la lutte contre les préjugés homophobes et la transphobie dans les milieux de travail, de même que dans tous les autres milieux », a déclaré le secrétaire général de la CSN, Jean Lortie.

Au travail, un quart des travailleuses et des travailleurs LGBT taisent leur orientation sexuelle. Un tiers des jeunes qui ont subi de l’intimidation sur le Web souffrent de symptômes de dépression. Les jeunes LGBT signalent de la cyberintimidation et de l’intimidation à l’école deux fois plus que les jeunes hétérosexuels. « Cela démontre l’urgence d’agir et la nécessité de mener des campagnes de sensibilisation auprès du public. Les compressions annoncées font douter du sérieux de la démarche gouvernementale. Et les mesures d’austérité atteignent encore une fois les plus vulnérables de la société », d’ajouter monsieur Lortie.

La CSN rappelle que dans 78 pays, les comportements des personnes LGBT sont encore criminalisés, et même passibles de la peine de mort dans une dizaine d’entre eux. Elle rappelle aussi que l’identité ou l’expression de genre ne comptent pas parmi les motifs particuliers de discrimination inscrits dans les chartes canadienne et québécoise.