La prison pour avoir utilisé le mot ‘homo’ en parlant du PM turc

Par  |  Aucun commentaire

Un militant gai turc a été condamné jeudi pour avoir utilisé le mot «homo» dans un tweet qui se référait au Premier ministre, Recep Tayyip Erdoğan. L’intéressé, qui a tenté ces derniers mois d’interdire Twitter, n’a pas apprécié.

En juillet dernier, soit un mois après les manifestations monstres contre le gouvernement, Levent Pişkin avait ironisé sur une déclaration du leader islamo-conservateur, toujours prompt à faire la leçon à ses concitoyens. Erdoğan avait dit qu’il était un «parfait alévi» (mouvement spirituel issu du chiisme dont les dirigeants se sont retournés contre le Premier ministre), parce qu’«être alévi, c’est aimer le calife Ali». «Il ne manquerait plus, maintenant, qu’Erdoğan déclare: Je suis un parfait homo (ndlr: «İbne», un terme plutôt péjoratif). Mais on ne va pas apprendre ce que ça veut dire d’être homo de ta part. Bisous #LGBTinConstitution», avait alors tweeté Pişkin.

«Provocation grave»
Le procureur d’Istamboul avait requis 16 mois de prison, considérant que le tweet relevait de la «calomnie» et de la «provocation grave». Ce n’était pas une insulte, mais une manière d’exprimer son orientation sexuelle, a expliqué le jeune activiste devant la Cour. Etre homo n’est ni une honte ni un péché. Se réclamer de son identité est le résultat d’un combat que nous menons en tant qu’association depuis 21 ans. Erdogan et ses partisans n’ont rien appris à propos de l’homosexualité même si 80,000 lui  ont crié lors de notre fierté»

Pişkin a finalement été condamné à 2 mois et demi de prison – une peine convertie en une amende de 700$ assortie d’une probation de cinq ans, rapporte le site anglophone de «Hürriyet». L’avocat du militant stambouliote a toutefois promis de porter l’affaire devant la Cour constitutionnelle.

Sources: Hürriyet; traduction 360 et Être.