Journée contre l’homophobie: le drapeau arc-en-ciel flotte à Sorel

Par  |  Aucun commentaire

Par résolution unanimement adoptée en février dernier, la MRC « proclame le 17 mai Journée internationale contre l’homophobie » et c’est en ce sens qu’elle s’est engagée à « hisser, à un mât de la MRC, le drapeau arc-en-ciel, symbole international des communautés gaies et lesbiennes », pouvions-nous lire dans la résolution. La MRC  Pierre-De-Saurel a donc hissé le 12 mai le drapeau arc-en-ciel qui flottera toute la semaine. Rappelons que c’est l’association Jeunes Adultes Gai-e-s (JAG) qui a demandé l’appui de la MRC de Pierre-De Saurel en février dernier concernant cette journée.

« Nous sommes très fiers de l’appui que la MRC de Pierre-De Saurel accorde à la communauté LGBT. Selon nous, c’est un symbole très fort étant donné qu’il s’agit de 12 municipalités qui dénoncent l’homophobie solidairement », indique Alexandre Houle, intervenant au JAG, maintenant installé à Sorel-Tracy.

Quelques villes font de même. Notons, par exemple, Montréal, Saint-Hyacinthe, Trois-Rivières et Drummondville, pour ne nommer que celles-là. Cependant, le préfet de la MRC, Claude Pothier, se dit « d’autant plus fier [d’être] la première MRC à avoir adopté une telle résolution qui a même servi d’exemple ailleurs ». En effet, le JAG est également installé à Saint-Hyacinthe, dans la MRC des Maskoutains. Voyant notre initiative de répondre favorablement à l’appui demandé par le JAG, ce dernier a effectué les mêmes démarches auprès de nos voisins maskoutains qui, d’ailleurs, feront de même.

Notons que le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Pierre-De Saurel est impliqué depuis quelque temps dans le dossier. France Lessard, organisatrice communautaire au CSSS, souligne que « cet organisme (JAG) venait répondre à un besoin non comblé que le milieu avait identifié depuis plusieurs années ». En ce sens, Madame Lessard se dit « très heureuse de voir l’engagement de la MRC. Hisser le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel est une manière de prendre acte en guise de paix, d’appui à la diversité et d’harmonie ».

Finalement, pour bien des gens, ce geste illustre, d’une façon plus large, une concertation et une solidarité envers tout le monde sans aucune discrimination sous n’importe quelle forme. « Nous considérons nos citoyens également et à part entière sans aucune discrimination, car notre magnifique région en est une d’ouverture, de respect et d’égalité », tenait à souligner le préfet.