Les intégristes pro-charia appellent au vote stratégique

Par  |  Aucun commentaire

Manif homophobe contre 'l'islamophoibe' 011 (2)

Le Conseil musulman de Montréal, un organisme pro-charia regroupant une quarantaine d’organismes islamiques de la région métropolitaine, a publié son guide du vote stratégique pour l’élection d’aujourd’hui. Le  guide favorise généralement le Parti libéral du Québec dont l’opposition est la plus grande à une Charte de la laïcité, suivi de Québec solidaire là où ce parti a des chances de bloquer la route au Parti Québécois. Le guide classe les circonscriptions selon les possibilités ou la nécessité d’influencer le résultat  du scrutin et Sainte-Marie-Saint-Jacques (circonscription où se trouve le Village) y est décrite comme ‘très critique’.

De façon en apparence paradoxale, ce lobby intégriste appelle à voter pour la candidate lesbienne Manon Massé qui est le plus en mesure de défaire le candidat et député sortant du Parti Québécois, Daniel Breton. Mme Massé s’est distingué depuis cinq ans par son appui à la position de la Fédération des femmes du Québec, reprise par Québec solidaire, en faveur du port du voile islamique par les employées de l’État. Il en va de même pour les circonscriptions de Mercier et Gouin déjà représentées par Québec Solidaire, ainsi qu’Hochelaga-Maisonneuve, des circonscriptions qui comptent une concentration plus grande de la communauté LGBT.

Le Conseil musulman de Montréal s’était fait connaître en 2004 quand il avait demandé au gouvernement libéral la mise en place de tribunaux islamiques basés sur la charia. Cette demande avait été dénoncée par la seule députée musulmane de l’Assemblée nationale, Fatima Houda-Pépin, qui est dans la mire de ces islamistes. En septembre 2013, cet organisme a appuyé et participé activement à la grande manifestation du 16 septembre organisée par les intégristes musulmans aux portes du Village contre le projet de Charte des valeurs québécoises.

L’application stricte de la charia condamne à mort les homosexuels.

Voici le lien vers les recommandations par circonscription.