Une protéine «contrôleuse» du Sida identifiée

Par  |  Aucun commentaire
Virus HIV-2Il s’agit d’une petit protéine au nom un peu étrange (HLA-B) mais elle – et certaines variations dans sa structure- sont porteuses de grands espoirs. Une équipe internationale estime qu’elle jouerait un rôle central dans les cas (rares, moins de 0,4% des personnes infectées) d’immunité naturelle au sida.

Encore beaucoup de chemin à faire

Il est prouvé en effet que certaines personnes infectées par le VIH/Sida ne développent pas la maladie et gardent leur système immunitaire intact. Restait à savoir pourquoi. Ce serait donc grâce à certains acides aminés – les briques qui composent les protéines – qui effectuent un contrôle et empêchent le SIDA de se développer. C’est une toute petite différence dans une protéine qui permet cette défense.
L’étape suivante est maintenant de pouvoir utiliser cette découverte sur les séropositifs et ainsi arriver à l’élaboration d’un vaccin. «Il reste beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir transformer cette découverte en traitement curatif ou en vaccin préventif, mais c’est une étape importante», explique l’un des chercheurs