Plusieurs centaines de personnes à la vigile devant le consulat russe

Par  |  Aucun commentaire

vigile JA

Comme si mère Nature était vraiment lesbienne, la pluie s’est arrêtée vers 20h30 sur Montréal et le ciel s’est dégagé au moment où débutait la vigile organisée par Fierté Montréal devant le consulat russe sur l’avenue du Musée. Plusieurs centaines de LGBT de toutes les générations et origines, entre 1,000 et 2,000 personnes selon les estimations, se sont rassemblés pour protester contre la nouvelle loi homophobe adoptée en Russie contre ‘la propagande’ gaie à l’occasion de la semaine de la fierté. Une vigile pacifique, à la chandelle, mais militante où les drapeaux arc-en-ciel égayaient la nuit.

Gilbert Baker, le président d’honneur de l’édition 2013 de Fierté Montréal et créateur du drapeau arc-en-ciel (dont on célèbre cette année le 35e anniversaire), a pris la parole lors du rassemblement.  »Certains disent que les boycottages ne fonctionnent pas, mais regardez, il y a plus de 1,000 personnes ici ce soir » a-t-il affirmé en faisant référence au mouvement de boycottage et de protestation amorcé le mois dernier contre la loi homophobe adoptée en Russie et qui a pris de l’ampleur à l’échelle internationale« Mieux vaut quelques gouttes de pluie que les gouttes de sang qui couleront en Russie à cause de cette loi » a-t-il rajouté, impressionné par le nombre de personnes présentes malgré le température maussade.

Un groupe de chanteuses ont entonné Imagine de John Lennon avant que le président de Fierté Montréal, Éric Pineault prenne la parole. Celui-ci s’est dit extrêmement fier de voir Montréal se mobiliser en solidarité avec la communauté LGBT russe dont les droits sont si vicieusement attaqués par cette loi rétrograde qui laisse la porte grande ouverte à la violente homophobe des groupes néo-nazis qui se déchainent.  »Monsieur Poutine, reculez! Car la communauté LGBT, elle, ne reculera pas. » a-t-il lancé en défiance.

Stéphane et Marc

L’avocat Noël Saint-Pierre, spécialiste des questions relatives à l’immigration, a aussi pris la parole pour dénoncer le refus du gouvernement canadien de conférer le statut de réfugiés à un couple gai russe. Il a expliqué que les agents d’immigration ne sont pas formés pour comprendre qu’une loi comme celle adoptée en Russie ne s’attaque pas seulement à la liberté d’expression, mais menace aussi la sécurité même des personnes LGBT.

Le rassemblement s’est terminé avec un chant de circonstance Halleluiah invoquant que c’est Dieu lui-même qui a mis l’arc-en-ciel dans le bleu du ciel.