La Roche pleureuse

Par  |  Aucun commentaire

dance

Vous rêvez de séjourner dans une des réserves mondiales de la biosphère ?  Ne cherchez plus car elle se trouve  sur une île enchanteresse, dans l’estuaire majestueux du St-Laurent, à une heure trente à l’Est de Québec,  à l’Isle-aux-Coudres, dans Charlevoix.

L’Hôtel  La Roche Pleureuse a pensé à tout pour vous faire renouer avec nos ancêtres par son décor unique. En  vous y rendant, vous constaterez immédiatement qu’une ambiance chaleureuse et personnalisée y règne en roi et maître.

D’entrée de jeux, il faut savoir que le nom donné à cet établissement qui répond à toute attente relève d’une légende. À l’été de 1805, Charles Desgagnés, à la tête de ses hommes de mer, allait entreprendre plus tôt que d’habitude son voyage vers les « vieux pays »; il voulait être revenu à l’Isle-aux-Coudres vers les derniers beaux jours de septembre pour se marier. À la fin de mai, son trois-mâts de bois carré était prêt pour le départ. Après une soirée passée à danser, les membres de l’équipage firent leurs adieux.  Louise, la fiancée de Charles, passa l’été à préparer le logis, déjà construit sur la pointe de l’île, puisque c’est là qu’ils iraient habiter après leur mariage. À la fin de septembre, son trousseau était terminé et elle commençait à trouver le temps long. Pas un après-midi ne se passait sans qu’elle n’aille s’asseoir sur une pierre en bordure de la mer. Le soir, elle revenait lentement chez son père qui lui répétait que certains voiliers aux prises avec une mer sans vent mirent encore plus de temps à faire le voyage. Quand le temps se fut refroidi et que les volées d’outardes eurent fini de passer au-dessus de l’île, Louise dut se contenter de scruter la mer par la fenêtre du pignon. Ce fut un long hiver sans divertissement et dès que les glaces disparurent, elle prit l’habitude de passer tout le jour sur la pointe de l’île, pleurant et se racontant ses peines à voix basse. Un soir de mai, Louise ne rentra point chez elle. Pendant plusieurs jours, tous les habitants se mirent à sa recherche. Un matin, enjambant de hautes touffes d’herbes de mer, son père s’arrêta longuement à regarder une grosse pierre entourée de fleurs sauvages sous laquelle s’échappait un filet d’eau. Après avoir posé sa tête sur le grand caillou, il fit signe aux hommes de regagner leur logis. Louise, transformée en pierre, pleure depuis lors en toutes saisons, son fiancé perdu en mer.

En séjournant dans ces lieux hautement pittoresques, vous pourrez profiter de la brise apaisante de la mer, des jardins et de la terrasse magnifiquement aménagée qui vous donnera une vue en plongée sur le St-Laurent et rendront vos moments romantiques des plus inoubliables.

Si vous êtes amateurs de sentiers pédestres, vous serez comblés, car vous vous retrouverez dans des chemins  entièrement boisés et vous pourrez même y entendre chanter à leur gré les oiseaux, faisant fi des touristes de l’endroit.

Construit en 1930, l’établissement hôtelier comporte 87 chambres confortables et est situé dans un lieu entièrement boisé, ce qui vous  permettra d’oublier la ville.

 La Roche Pleureuse offre un large éventail d’activités et de services dont un relais de Santé, un court de tennis, une marelle, la location de bicyclettes et de mobylettes, des  jeux pour enfants, une piscine extérieure chauffée à l’eau de mer, et plus encore. Il n’en tient qu’à vous de les découvrir.

Nul besoin de se déplacer pour bien manger car une salle à manger avec table gastronomique et bar utilisant les produits du terroir charlevoisien comblera tous vos désirs.

La Roche Pleureuse offre plusieurs forfaits selon vos gouts et attentes. On y offre des forfaits insulaires, santé, croisières, amoureux, théâtre, crampons de rires et un Noël d’antan… en plein saison estivale.

 Par : Julien Vachon

2901, chemin des Coudriers
Isle-aux-Coudres, Charlevoix

Québec   G0A 2A0

1-800-463-6855

 418-438-2734

http://www.rochepleureuse.com/Fr/accueil.htm

info@rochepleureuse.com