Tunisie

Par  |  Aucun commentaire

tunisie
Le président du Parti libéral tunisien Mounir Baâtour arrêté la semaine dernière à l’hôtel Sheraton de Tunis, a comparu ce mercredi 3 avril devant le juge d’instruction pour ‘flagrant délit d’homosexualité’ alors qu’il avait des relations sexuelles avec un jeune homme de 17 ans en privé dans une chambre de l’hôtel.

Suite aux interrogatoires, le juge d’instruction a émis des mandats de dépôt à l’encontre de Mounir Baâtour et de son partenaire. Il a aussi adressé une note au ministère public et à l’Ordre des avocats afin de prendre les dispositions nécessaires envers l’accusé quant à l’exercice de la profession d’avocat. M. Baâtour qui est aussi avocat, pourrait se voir radié de sa profession s’il est reconnu coupable.

L’article 230 du Code pénal tunisien, prévoit jusqu’à trois ans de prison pour sodomie entre adultes consentants[2].      . Si les cas de poursuites étaient rares jusqu’à présent, les vexations restent nombreuses dans ce pays malgré la révolution de 2011, allant jusqu’aux violences physiques. Depuis l’accession au pouvoir du mouvement islamiste Ennahda, il y a recrudescence des pressions pour faire appliquer strictement la morale islamique qui condamne la sodomie.[3