BENOIT XVl Un pape anti-gai

Par  |  Aucun commentaire

pape-imane

Sa déclaration la plus choquante pour les gais et lesbiennes remonte à 2009 alors qu’il se rendait pour la première fois de son pontificat en Afrique, un continent ravagé par le virus du SIDA.  Benoit avait déclaré :  On ne peut pas régler le problème du sida avec la distribution de préservatifs.  Au contraire, leur utilisation aggrave le problème.    Des propos qui avaient suscité une onde de choc partout dans le monde au sein de plusieurs états, de gouvernements, d’organisation de santé et évidemment d’organismes de défense des LGBT.

Un an plus tard, il a pourtant été le premier pape à reconnaître l’utilité du préservatif dans certains cas citant l’exemple d’un prostitué.  Benoit XVl estimait alors qu’il s’agissait pour cette personne le premier pas vers une moralisation, un premier acte de responsabilité pour ouvrir à nouveau la conscience au fait que tout n’est pas permis et qu’on ne peut pas faire tout ce qu’on veut.

Quant à la reconnaissance de l’homosexualité, Benoit XVl s’est réfugié derrière les positions les plus conservatrices de l’Église Catholique.  Il y a un mois à peine il condamnait  ce qu’il appelle l’idéologie du genreL’Église redit un grand oui à la dignité et à la beauté du mariage et son nom à des philosophies comme celle du genre, puisque la réciprocité entre masculin et féminin est l’expression de la beauté de la nature voulue parle créateur.

En raison  de ces réticences, des pays très influencés par la doctrine catholique comme l’Italie et la Pologne par exemple, ne proposent toujours aucun contrat d’union, même civile, aux couples homosexuels.

Un nouveau pape aura-t-il un comportement plus tolérant vis-à-vis de l’homosexualité et moins réfractaire à l’usage du préservatif.  Il est très probable que nom y compris si ce nouveau pape et le cardinal Marc Ouellet qui partage les mêmes vues que Benoit XVl sur ces questions.