La Fondation Métropolis bleu au soutien des jeunes écrivains GLBT

Par  |  Aucun commentaire

Même si la Fondation Métropolis bleu est plus connue pour son festival littéraire qui a lieu au mois d’avril, elle a su dans les dernières d’années s’impliquer dans des causes sociales comme l’anorexie et la santé mentale. Maintenant, avec la collaboration des écrivains Peter Dubé et Annie Heminway, et de la Fondation Émergence de Laurent McCutcheon, cette institution littéraire devient aussi un phare d’espoir pour les jeunes GLBT.

Un engagement envers les jeunes « à risques »

William St-Hilaire est conscient que la capacité de lire et d’écrire a un impact sur l’emploi et la qualité de vie des individus et de leurs familles. « Je voulais faire quelque chose pour les jeunes, explique la présidente de la Fondation. Metropolis bleu est convaincu que l’écriture et la lecture de certaines oeuvres-clés font partie des outils de résilience et de transformation qui doivent être offerts à ces jeunes ». Métropolis bleu est allée chercher la collaboration de Gai-Écoute pour assurer un suivi et des conseils au besoin, pour les jeunes qui les contactent par le biais du site metropolisbleu.org/homophobie.

Le site comprend des suggestions de lecture et vise aussi à inspirer l’écriture comme une forme de « thérapie » explique William St-Hilaire. Dans une version future du site, il y aura une fonction qui permettra aux jeunes utilisateurs de soumettre leurs écrits pour avoir des conseils de l’équipe Métropolis bleu, dans le but de combattre les effets de l’intimidation et de briser le silence dans lequel trop de jeunes GLBT vivent toujours.

Photo: William St-Hilaire (fournie par la Fondation Métropolis bleu)