Hollande frappe à l’ONU

Par  |  Aucun commentaire

Rassemblés à New York pour ce 67ème sommet de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, les chefs de délégation de quelque 193 états membres ont écouté ce discours « combatif et honorable » du président de la France. Ce dernier a livré un témoignage empreint d’humanité, assurant que la République entendait devenir « exemplaire pour porter les libertés fondamentales (…) qu’elle continuera de mener tous ces combats : pour l’abolition de la peine de mort, pour les droits des femmes à l’égalité et à la dignité, pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité, qui ne peut être reconnue comme un crime mais au contraire comme une reconnaissance d’une orientation. » Rappelons que dans des dizaines de pays, l’homosexualité est condamnable sous peine de mise à mort.

Enfin, il a réitéré sa promesse d’une loi en ce qui a trait au mariage pour les couples de mêmes sexes dès 2013. S’il a été adulé par certains diplomates, d’autres ont mis en doute sa capacité à traduire ses dires par des gestes concrets. Malgré cela, le Maire et le Conseil de Paris profiteront sans doute de cette intervention pour mousser leur candidature à la 10ème édition des Gay Games, en 2018.